Accueil » Actualité » Chantier du projet de la réalisation de la pénétrante à Sidi-Aich : Découverte d’un champ de cannabis et 03 ressortissants Chinois arrêtés

Chantier du projet de la réalisation de la pénétrante à Sidi-Aich : Découverte d’un champ de cannabis et 03 ressortissants Chinois arrêtés

Les éléments de la brigade de lutte contre les stupéfiants du groupement de la Gendarmerie nationale de la wilaya de Béjaia ont découvert toute une plantation de cannabis à Sidi Aich, 45 km du chef-lieu de la wilaya. C’est ce que nous confirme une source sécuritaire. Selon la même source, ce champ de cannabis (chanvre indien) de 1 500 plants a été découvert, à proximité du chantier de la réalisation de la pénétrante autoroutière, près du tunnel en construction dans la commune de Sidi-Aïch.
Après cette surprise et inattendue découverte, trois personnes (deux femmes et un homme), ont été arrêtés par les éléments de la brigade de lutte contre les stupéfiants du groupement de la Gendarmerie nationale de la wilaya de Béjaia. Les trois mis en cause dans cette affaire scabreuse, sont des ressortissants chinois travaillant pour le compte de la société CRCC du même pays en charge de la réalisation de ce projet autoroutier. Ces trois Chinois ont aussitôt été mis en examen et placés en détention provisoire, par le Procureur de la République près du Tribunal de Sidi-Aich, territorialement compétent en attendant leur comparution devant le juge d’instruction. Ce n’est pas la première fois qu’un champ de cannabis soit découvert à Béjaia, en 2010 la gendarmerie de Kherrata a découvert un champ de Canabis, dans la région de Bradna à 15 km de Kherrata contenant 632 plants qui ont été implantés dans ce champ découvert dans une forêt. Une année après, soit en 2011 un autre champ de cannabis dans le village de Tardham, relevant de la commune de Toudja, où sont plantés 220 plants de cannabis, équivalents à près de 100 kg de kif environ. En 2013, les agents de la brigade de lutte contre les stupéfiants de la police judicaire de la sûreté de wilaya de Béjaia, ont découvert aussi une plantation de cannabis au quartier Aïn Skhoun au chef-lieu de wilaya de Béjaia, un champ contenant une cinquantaine de plants appartenant à une personne interpellée âgée d’une quarantaine d’années. Durant ces dernières années, l’on peut dire aisément que la wilaya de Béjaia est devenue un pôle de consommation, transite et production de drogue. De transite parce que des quantités ont été déjà saisies au port, dans l’espoir que cette drogue transitera à Marseille, producteur parce l’on découvre régulièrement des champs entiers de cannabis dans les régions de Toudja et El-Kseur et consommateur au vu du nombre d’affaires traitées par la justice et d’arrestations opérées par les services de sécurité. Les statistiques établies au courant des dernières années écoulées, font ressortir une tendance évolutive des quantités de drogues annuellement saisies à Béjaia et qui ne constituent en réalité qu’une partie de la masse de stupéfiants en circulation.
Concernant toujours ce phénomène de drogue, il y’a lieu de relever les efforts fournis par la société civile en ce qui concerne le travail de prévention, effectué par les cellules d’écoute et de prévention, mais un travail qui se heurte, selon ses initiateurs, au problème de prise en charge de toxicomanes.

À propos Hocine Smaâli

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*