Accueil » Chronique » Point de Vue : Œuvres universitaires La caverne d’Ali baba

Point de Vue : Œuvres universitaires La caverne d’Ali baba

Qui, parmi ceux qui aiment s’enrichir, sans efforts, que Dieu seul sait combien sont-ils nombreux, n’a pas rêvé, un jour, de travailler dans les œuvres universitaires? Sûrement, pas pour servir le pays et le peuple, notamment la frange des étudiants, par amour ‘aveugle’ de la patrie. L’espace très réduit de cette chronique ne saurait contenir l’aventureuse odyssée de ce qui se passe dans les œuvres universitaires. Et, même si l’on leur consacrerait les 24 pages du présent quotidien, elles ne sauraient également relater, tous les dépassements et toutes le folies. C’est vrai, que ce qui se passait, n’était, jamais, l’apanage de la seule université algérienne ou du seul département de l’Enseignement supérieur. C’est un mal, une épidémie qui s’est propagée, embrasant tous les secteurs vitaux de la République. Aucun n’a été épargné. La corruption s’est propagée à un point où elle n’est plus devenue une corruption, c’est-à-dire un mal sociétal. Je ne peux pas exclure, le fait, – comme aimait dire un ami rigolo – qu’elle allait être institutionnalisée. Idem, pour le vol et la rapine des deniers publics. Le vol ne s’appelait plus un vol…pour Monsieur le voleur.. Il n’a pas volé, lui le pauvre…, il a seulement pris… parce qu’il n’a pas trouvé devant lui, celui qui était censé garder la magot, c’est-à-dire l’empêcher de prendre…voilà la question… Voilà, comment un pays riche, devient-il pauvre? Si ce n’est pas le vol systématique qui s’est érigé en mode gestion. Donc, un étudiant en 2ème ou en 3ème année, qui n’a pas encore bouclé ses 25 ans, membre ou chef d’une section d’une organisation estudiantine qui roule sur l’or. Pourquoi? Parce qu’il a une certaine autorité. Il s’emmêle à tout et en tout… Et, si l’on chercherait à l’écarter de la table garnie, il est capable, de par son influence, «morale» ou «spirituelle» !! – je ne sais pas?- de fomenter des problèmes aux officiels.» ……Je mange ou j’empêche ou bien je dénonce!! Tout ça s’est fait et s’est réalisé, en plein jour et devant Dieu et les hommes….En l’absence d’une autorité de l’Etat. Des Services de Sécurité, une institution judiciaire, des textes juridiques des plus performants et des plus consistants. Où est dont le hic? Le problème demeure dans la volonté politique qui était, apparemment, absente, distordue …Cette absence est due, essentiellement, au fait, que l’autorité politique suprême, à leur tête la présidence de la République, marchait dans le sens contraire des lois et des règlements en vigueur …Pendant 20 ans, un président de la République, agissait contrairement à la Constitution, alors, qu’il est censé la protéger et la garantir. Excepté, peut-être, le premier mandat, (1999–2004) qui était, tolérablement louche, les autres mandats sont, du point de vue juridique, illégaux… Pourquoi devrions-nous accepter cela, parce que nous croyons ‘injustement’ que nous sommes un pays du tiers-monde. Donc, c’est normal … Non Monsieur!!! C’est faux …

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*