Accueil » Chronique » Pôle & Mic : Gangrène!

Pôle & Mic : Gangrène!

Enfin, les officiels ont communiqué sur l’affaire de l’arrestation de Tahkout. Bien que le communiqué ne soit trop explicite en ne divulguant pas les noms des ministres et des hommes d’affaires, cela renseigne sur les réseaux de la mafia financière «El Issaba». La corruption avait bien gangrené et gangrène encore les pouvoirs. Ce n’est pas dans une ou deux années qu’elle sera extirpée. Ses racines ou plutôt ses ramifications vont jusqu’à l’administration «locale» où rien n’est gratuit. Chez nous, on oblige l’investisseur et le citoyen à «corrompre». Quand les militants et les mouvements sociaux criaient au scandale de la corruption, on les réprimait et on les traitait de déstabilisateurs et d’agents travaillant pour les desseins des étrangers, la fameuse main étrangère. Depuis la fin des années 90 soit depuis l’ère de Zeroual, la corruption avait pris de l’importance et Bouteflika n’a rien fait pour la lutte contre la corruption. Pratiquement, il n’a rien fait alors qu’il avait l’occasion de donner l’exemple dans l’affaire des banques Khalifa et BCIA et surtout l’affaire de l’autoroute Est-Ouest. C’est à ce moment que le simple citoyen s’est rendu compte que le pouvoir ou plutôt le sommet du pouvoir est «mouillé». Les partis du sérail ou de l’Alliance présidentielle sont complices de cette gangrène. Raison pour laquelle, les manifestants scandaient «FLN dégage! RND dégage!» Ces deux partis ont dirigé directement ou indirectement le gouvernement. Le FLN a dirigé le ministère de la Justice et aucun de leur militant n’a pas bougé le petit doigt pour lancer l’appareil judicaire contre la corruption. Le mal est plus profond!

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*