Accueil » Oran » Mauvaise gestion et corruption : Des communes passées au peigne

Mauvaise gestion et corruption : Des communes passées au peigne

Des communes locales, à l’instar d’autres du pays certes, ne sont pas à bout de souffle. Les choses sérieuses ont visiblement commencé et les enquêtes sur la mauvaise gestion et la corruption, s’étendent et connaissent un rythme cadencé. Après l’épisode de la commune de Bir El Djir où le maire et un fils d’un haut responsable avaient été accablés pour une affaire de dilapidation de deniers publics et de trafic sur des terres rendues urbanisables à vocation agricole, affaire, rappelons-le, traitée par la police sur instruction du magistrat d’Arzew, voilà qu’une autre sombre affaire de corruption serait traitée en l’espace d’un mois par le juge compétent d’Oran à propos d’une enquête où seraient impliqués un responsable de la commune de Kerma et plusieurs individus selon des sources dignes de foi. Selon la meme sources, Ces personnes soupconnées auraient été entendues dans le cadre d’une vaste enquete pour plusieurs griefs la mauvaise gestion et l’attribution de terrains pour des projets d’investissement fictifs dont le montant avoisine les 45 milliards selon toujours la meme source. D’autres communes ou des dépassements auraient été constatés sont citées. Des communes ou les enquetes passent ces derniers jours à la vitesse supérieure. Depuis un certain temps, ces enquêtes sur la dilapidation, la mauvaise gestion et la corruption s’enchaînent et s’intensifient sur certaines communes accusées à tort ou à raison par les citoyens pour soit disant des dysfonctioennements que seul la justice est hablitée à mettre à nu.De son côté, le wali qui a multiplié ses visites dans les communes depuis son installation, avait adressé plusieurs fois des mises en garde sur l’aspect lié au traitement de l’hygiène publique et l’environnement local. Chose pour laquelle il fut contraint d’installer à son Cabinet une «Cellule» de l’environnement. Il avait également menacé d’user de ses pleins pouvoirs pour épargner certaines communes en difficulté et où des conflits entre élus étaient apparus, sans pour autant qu’une issue n’ait été trouvée de la mauvaise gestion particulièrement, en ce qui concerne l’hygiène et l’environnement. Il n’avait pas d’ailleurs hésité dans ce registre, à passer à la suspension de plusieurs responsables à l image de trois délégués communaux de cette commune de Bir El Djir. Pour notre part, on croit savoir de certaines sources anonymes que des enquêtes pourraient s’étendre sur d’autres communes.

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*