Accueil » Régions » El Kala (El Tarf): Enveloppe faramineuse pour des travaux à refaire

El Kala (El Tarf): Enveloppe faramineuse pour des travaux à refaire

Lors de la dernière session de l’APW, la première de l’année en cours, le nouveau wali a indiqué, en présence des membres de l’Assemblée du peuple, que l’État avait fait de grands progrès en lançant la machine du développement ayant touché tous les secteurs d’activité. Il a en outre révélé que la wilaya bénéficiera d’un programme sectoriel de 45 projets concernant différents secteurs totalisant une enveloppe globale de 4,8 milliards et une autre enveloppe financière avoisinant les 3,3 millions de dinars pour la réévaluation de 39 opérations dont 12 au profit du secteur éducatif et 03 autres au profit des service de sécurité. Abordant le cadre du code des projets d’investissement et des équipements, il a noté que 21 transactions de plus de 02 milliards de dinars ont été clôturées. Par ailleurs, 10 milliards de dinars allouées pour des prêts ou pour payer les créances. En tout état de cause, le taux de consommation se chiffre à 42,18%. Dans le cadre du PCD, 246 enregistrées pour une enveloppe financière de 1,1 milliard de dinars au cours de l’année écoulée au profit de la réhabilitation des cités pour une amélioration du cadre de vie, connexion réseau d’assainissement, l’approvisionnement en eau, l’allumage, l’éclairage public etc…. Des projets qui visent essentiellement l’absorption du mécontentement des citoyens. Notons au passage qu’un montant de 1,8 milliard de dinars a été alloué en crédits de paiement, dont 1,6 milliard le taux de consommation étant estimé à 88,82%. En 2018, 232 transactions ont été clôturées dans le cadre des plans de développement communaux avec une enveloppe financière de 1,29 milliard de dinars. Le responsable a ajouté que la méthodologie adoptée à la lumière de la feuille de route établie, a donné des résultats positifs grâce à la politique de la rationalisation des fonds publics en soumettant les fichiers de transaction à des fins d’inspection et de suivi, par les intérêts des transactions publiques de l’État et la sélection de projets à coût et impact direct sur les moyens de subsistance de la population et le suivi continu et périodique des situations de consommation et augmenter la part de la consommation des fonds alloués aux programmes de développement. La wilaya a réalisé au profit des habitants de la commune de Ramel Souk, située sur la bande frontalière, une polyclinique et une frontière et un centre pour les patients anémiques dans la daïra de Ben Mehdi mais abandonné à son triste sort à cause des nombreuses insuffisances signalées par les malades. Ces derniers ont lancé un SOS afin de leur venir en aide. Enfin, signalons que des efforts ont été déployés dans le cadre de l’alimentation en eau potable. 25 forages ont été réhabilités et la réalisation de 9 km linéaire pour l’acheminement des eaux pour l’alimentation des habitants d’Ain El Assel dans la daïra d’El Tarf. Plusieurs autres concrétisons dans les secteurs de l’enseignement supérieur, des postes et télécommunication, Sonelgaz et plusieurs autres secteurs. Le taux d’électrification rural est stationnaire ; il est à 96% quant au raccordement au gaz naturel, il se chiffre à 52% selon les dernières statistiques. Au cours de cette session d’APW, plusieurs dossiers ont été passés au crible et ont été approuvés à l’unanimité. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, l’infrastructure de base laissant à désirer n’a pas été programmée. Bien que les travaux aient été récemment réalisés, les dernières chutes de pluie ont mis à nu le manque sérieux dans les travaux. Ainsi donc, les travaux effectués sur la route de Boulif, dans la commune d’El Kala, doivent être refaits bien qu’ils aient consommés des enveloppes faramineuses. Le wali a conclu en rassurant l’assistance que, pour l’exercice 2019, il bénéficiera d’une enveloppe financière de 400 milliards pour l’achèvement d’autres projets dans divers secteurs. Elle se félicite de la levée du gel dans les programmes éducatifs.

À propos Tahar BOUDJEMAA

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*