Infos
Accueil » Régions » 16ème vendredi de manifestation à Mostaganem: La contestation déterminée plus que jamais

16ème vendredi de manifestation à Mostaganem: La contestation déterminée plus que jamais

Le XVIème acte de la protestation affiche ce vendredi 7 juin une détermination à poursuivre les revendications. Les mêmes revendications criées haut et fort ce vendredi après-midi tout le long du parcours que la manifestation empreinte depuis le 22 février 2019. Juste après la prière, la masse s’est formée au niveau de l’esplanade de la mairie, habituel point de rassemblement. Avant même de commencer la marche, on scandait « Y en a marre de ce pouvoir ». Ils ont crié aussi « Dégage ! » au président par intérim Abdelkader Bensalah en réponse à son discours d’hier. Les protestataires rejettent en bloc toutes les propositions émanant du discours du Chef de l’Etat prononcé ce jeudi 06 juin. Les manifestants ne croient plus aux propositions d’autant plus que M. Bensalah a maintenu le cap sans faire aucune concession à la contestation. Pour ceux qui ont été approchés par notre correspondant, ils exigent, avant tout opération de vote, le départ du pouvoir des anciens fidèles de l’ex président Abdelaziz Bouteflika dont M. Bensalah. Certains parlent de réformes politiques et le départ de toute la caste ayant appartenu à l’ancien régime. Beaucoup souhaite le départ du chef de l’Etat après la fin de son mandat d’intérim donc en juillet prochain. Le  »Hirak » se méfie des manœuvres et semble ne guère s’épuiser. A Mostaganem, le ton est aussi donné en guise de solidarité à toutes les marches qui se poursuivent à travers les quatre points cardinaux de l’Algérie. Les protestataires continuent avec la même détermination, affichant leur attachement à un état démocratique. Ce seizième vendredi, la réponse à Bensalah a été plus que claire c’est de dire non à toutes les propositions. La contestation met en garde contre la division du mouvement et semble ne rien lâcher jusqu’à satisfaction de l’ensemble des revendications.

À propos Charef Kassous

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*