Accueil » Chronique » Point de Vue: Du Hirak, oui !! Mais, aussi du trabendo

Point de Vue: Du Hirak, oui !! Mais, aussi du trabendo

Le Hirak n’est finalement pas l’unique évènement qui préoccupe les Algériens et faisant l’actualité, tant que les gens sont, dans leur majorité, absorbés par l’évènement qui ébranle le pays depuis trois mois, il y a d’autres gens, une autre espèce de gens – qui n’est, malheureusement, pas en voie d’extinction – qui en train d’exploiter intelligemment à sa faveur cet engouement national pour le Hirak et la politique, pour se faire du pognon… il n’y aurait pas, dès lors, mille chemins pour atteindre ce paradis à profit. Il faudrait, juste, suivre le chemin de la contrebande, là où elle mène, là où l’on pourrait compter de l’argent à satiété. En tous les cas, c’est plus lucratif, plus pratique dans un pays où l’Etat peine à s’imposer. Il y a plus d’une semaine, l’on avait intercepté, environ, 16 quintaux de kif traité, dans la wilaya de Naâma. La camelote venait tout droit du Maroc… Une quantité, quand même, très importante. Elle devrait s’évaluer à des millions de DA. Je vais m’abstenir de m’approfondir, dans la question des complicités qui pourraient se dissimuler, anguille sous roche, dans quelques instances chargées de la surveillance des frontières. Des situations qui pourraient nous rappeler les premiers mois de l’indépendance, lors du départ inopiné, des colons français. Alors, qu’au moment où des Algériens étaient sortis en liesse, en vue d’exprimer leur grande joie pour qu’enfin, ils vont goûter de la saveur tant rêvée de la liberté et de la dignité, il y en avait d’autres plus enclins au profit, voire à la rapine ..se mettaient à forcer par effraction les domiciles laissés par les colons, en vue de s’en accaparer des biens qui s’y trouvaient…Ces deux catégories de citoyens ont tout le temps existé chez nous…Ces nationalistes sincères, jusqu’à la naïveté, envoûtés par l’amour de leur patrie. D’autres, des entités cupides, qui regardent toute l’existence par l’œil d’un rapace. Il n’y a, au fait, que le profit et uniquement le profit qui les fait bouger …La contrebande en Algérie n’a jamais été une question de quelques cas isolés, imposés par des circonstances définies. En Algérie, la contrebande est érigée en système. Seulement, elle fait des pics quand des circonstances appropriées sont dégénérées par des grands événements. Des économistes algériens, spécialistes en la matière, qui en témoignent : plus de la moitié de l’activité économique du pays se serait pratiquée par le truchement des réseaux économiques parallèles,  » hors réseau  » guidés ou téléguidés par des cercles  » maffieux « , soustraits à tout contrôle administratif ou fiscal, en connivence avec des  » amis  » hauts placés…de l’administration officielle.

alkaderdz62@yahoo.fr

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*