Accueil » Régions » El Tarf: Manifestation grandiose en ce 14ème vendredi

El Tarf: Manifestation grandiose en ce 14ème vendredi

Les habitants d’El Tarf, en dépit de la chaleur, de la soif et du jeûne sont sortis en masse pour ce 14ème vendredi consécutif dans une marche grandiose amorcée à partir de la mosquée du chef-lieu de wilaya El Tarf, en plus des slogans habituels « Pouvoir mafieux, système dégage, pas d’élection du 4 juillet sous la houlette de Bedoui et Bensalah » à qui les marcheurs réitèrent leur départ, ils ont scandé les noms de divers partis politiques qui ne représentent qu’eux-mêmes, le noms du Gaid qui depuis la troisième semaine après la démission du président, a ignoré l’application des articles 7 et 8. Ils ont scandé le nom de «Gaid Salah dégage ». Les jeunes, hommes, femmes venus de plusieurs contrées de la wilaya, drapés du drapeau national, ont longé la rue principale scandant des slogans hostiles au pouvoir dénonçant catégoriquement le maintien des élections sous prétexte de préserver la Constitution, une Constitution plusieurs fois piétinée par l’ex-président de la République depuis le troisième mandat. Les marcheurs ont dénoncé les contradictions du chef de l’Etat-major et les interdictions des conférences de Benbitour et Bouchachi. Ils ont considéré de tels empêchements sont un frein aux libertés. Par ailleurs, les manifestants ont scandé fort des slogans hostiles aux partis alliés au pouvoir et certaines autres personnalités qui soutiennent depuis belles lurettes le pouvoir en place depuis 1962. Les manifestants criaient à tue-tête « FLN dégage, RND dégage, MPA dégage, TAJ dégage etc.. ». Des marcheurs, pour la plupart de jeunes accostés, nous ont dit : « Nous sommes déterminés à aller de l’avant jusqu’au départ de ce système mafieux qui tente de se régénérer. L’Algérie est pour tous les Algériens sincères, honnêtes et nous allons la prendre en main. Un cordon de sécurité renforcé cette semaine était en place depuis le matin pour intervenir seulement en cas de dérapage. Les policiers suivaient de loin les manifestants sans qu’il n’y ait aucune intervention. A l’heure où nous envoyons ce compte rendu, les manifestants sont encore sur la place principale de l’indépendance brandissant des banderoles hostiles au pouvoir et criant «Pouvoir dégage, Justice réelle pas de façade».

À propos Taoufik Rouabhi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*