Accueil » Chronique » Pôle & Mic: De scandale en scandale

Pôle & Mic: De scandale en scandale

Après le scandale des «cadenas» du Parlement, le FLN a encore récidivé. Des députés s’activent à «limoger» Bouchareb de son poste de président de l’APN. La vidéo des députés FLN dans le Parlement demandant à Bouchereb de quitter l’hémicycle, a fait le buzz sur les réseaux sociaux et a été fortement critiquée et commentée. Le FLN est devenu la «risée» des Algériens. Déjà, chaque mardi et vendredi, les manifestants scandent «FLN dégage!». Le nouveau SG du FLN a demandé à Bouchareb de démissionner d’une manière civilisée. Au FLN, on tente de se réhabiliter en se débarrassant de Bouchareb, soit un des «3 B». Ce qui est étrange et malhonnête de la part de plusieurs députés du FLN, ce sont les mêmes qui ont été instrumentalisés et manipulés pour « chasser » Bouhadja et cadenasser les portes du Parlement et ce sont les mêmes qui sont encore mis sur scène pour un autre «scandale» politique. Mais en réalité, le FLN sait qu’il ne peut chasser Bouchareb sans son complice le RND et le soutien d’en haut. Le FLN ne peut refaire le coup des «cadenas», car il ne peut pas se permettre un dérapage surtout en ce moment du Hirak de peur que les manifestants exigent carrément la dissolution de l’APN. Voilà pourquoi le FLN ne veut pas montrer son visage «hideux» de la violence. Il veut se montrer comme «victime» recherchant à «chasser» les «mauvais». Or, le citoyen sait à qui il a à faire. Cette affaire ne le concerne pas comme d’ailleurs lors du limogeage de Bouhadja. Bouchareb fait de même que son prédécesseur en refusant de démissionner, tout en continuant à occuper ses fonctions en voulant gagner du temps en espérant une «intervention» d’en haut pour calmer les esprits. Pour le moment, Gaïd Salah n’a pas intérêt à intervenir dans cette affaire de peur de faire éclater le FLN en mille morceaux. Or, le pouvoir a encore besoin du FLN pour les prochaines présidentielles et parlementaires.

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*