Accueil » Chronique » Pôle & Mic: Une semaine tumultueuse!

Pôle & Mic: Une semaine tumultueuse!

Après les dérives du mardi où des étudiants ont été arrêtés et dispersés à coup de gaz lacrymogènes, Gaïd Salah a, le mercredi, indiqué: «Je réitère mon engagement personnel sur lequel je ne reviendrai pas dans le soutien des manifestations pacifiques du peuple algérien». Une manière de rassurer les manifestants et que cette violence du mardi ne serait qu’un dérapage et qu’il n’a pas lieu de s’inquiéter. Cette semaine a été riche en événements puisque la conférence de Benbitour a été annulée par un wali et cela au même moment que Gaïd Salah s’interrogeait sur l’absence des intellectuels et cadres au peloton du Hirak. Le lieu de rencontre des manifestants à Bordj Bou Arreridj a été fermé comme les escaliers de la Grande poste d’Alger. La violence du mardi a enflammé les réseaux sociaux et Gaïd Salah a encore été ciblé. Au demeurant, Gaïd Salah a exclu, le mercredi, toute ambition politique, ce qui laisse indiquer qu’il ne se portera pas candidat à la présidence ou encore présider un comité. Dans son dernier discours, il insiste pour lancer des flèches contre ‘El aessaba » qui voudraient saboter son projet pour donner un coup à la lutte contre la corruption tout en infiltrant le HIrak. Trop de confusion. Comme Toufik, Tartag et tant d’autres ont été arrêtés, Gaïd Salah peut ordonner d’arrêter les têtes de cette bande de mafia afin de se concentrer sur les affaires en cours. Déjà, Gaïd Salah se sent comme «fragilisé» politiquement du fait qu’aucun intellectuel ou personnalité politique n’a soutenu son projet de la tenue de sélections en juillet et que les partis de l’ex-Alliance présidentielle soutiennent Gaïd. Mêmes les islamistes et des personnalités du courant «nationaliste», qui soutiennent les œuvres de Gaïd Salah, demandent le report des élections à six mois. Le dialogue est l’unique solution à cette crise.

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*