Infos
Accueil » Chronique » Pôle & Mic: Agir !

Pôle & Mic: Agir !

La crise est bien là et une solution politique s’impose. Taleb Ibrahimi qui a été présenté comme le « sauveur » et béni par les islamistes et certains nationalistes, s’est déclaré pour une transition politique, tout en estimant que des présidentielles en juillet risquerait d’aggraver la situation. Entre-temps, la rue gronde et un fossé se creuse davantage entre gouvernant et gouverné. Taleb Ibrahimi suggère un dialogue avec les figures du Hirak. Cette option est à éliminer du fait que le Hirak est avant tout un mouvement citoyen révolutionnaire sans leaders. Aux premières semaines du Hirak, il était, peut-être, possible de désigner des représentants, mais, aujourd’hui, ce ne sera pas possible. Le Hirak ne peut pas donner de leaders, car le Hirak s’est « idéologisé » au fil des semaines. Aujourd’hui, le pays est à la croisée des chemins. Le peuple attend un geste fort de Gaïd Salah comme précipiter le départ des «3 B» et de reporter les présidentielles. Il suffit de trouver une personnalité qui pourrait assurer le consensus ou à défaut un haut comité de cinq personnes dont des femmes qui seront représentées. Ce ne sont pas les femmes et les hommes qui manquent dans ce pays pour assurer la transition, tout en s’engageant à ne pas se présenter aux prochaines élections. L’Algérie reste collé à Novembre 54 et n’arrive pas à décoller puisqu’on se divise à cause des Oulémas ou du congrès de la Soumam ou encore sur le fameux «le politique qui prime sur le militaire ». Les mouches électroniques sèment la Fitna sur les réseaux sociaux. Il faut se transcender pour faire face à la crise politique. Le pouvoir devra être à l’écoute du citoyen.

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*