Accueil » Culture » Théâtre à Mostaganem: Un ouvrage pour retracer le parcours du dramaturge Si Djillali Benabdelhalim

Théâtre à Mostaganem: Un ouvrage pour retracer le parcours du dramaturge Si Djillali Benabdelhalim

Le commissariat du festival du théâtre amateur de Mostaganem prend l’initiative de permettre à feu Si Djillali Benabdelhalim d’accéder aux marches de l’histoire de l’Art dramatique national. Cette initiative de retracer l’histoire du père fondateur du festival du théâtre amateur de Mostaganem vient d’être entreprise ce matin du samedi 18 mai 2019, au siège du commissariat du festival, par la signature d’une convention entre le commissariat du festival et le Docteur Madani Bouhrawa.
Cette convention ratifiée servirait comme premier pas pour l’écriture d’une publication sous forme d’ouvrage retraçant la vie professionnelle du dramaturge Si Djillali. Pour ce faire, l’auteur se focalisera effectivement sur le parcours théâtral du défunt dramatiste mostaganémois. Cet ouvrage, selon le commissaire Mr Mohamed Nouari, s’inscrit dans une vision purement académique qui servirait l’avenir, l’art dramatique pour lequel le festival tente de valoriser. Le commissaire dira qu’aujourd’hui il est temps d’asseoir des projets pour l’épanouissement du théâtre dans toutes ses dimensions socioculturelles. Ecrire un livre sur les oeuvres du père spirituel du festival, est un devoir de mémoire plus que toute autre considération. Il est aujourd’hui opportun de mettre en évidence l’œuvre du défunt avec des témoins encore vivants. Mr Nouari assurera que le festival devra reconsidérer l’œuvre de Si Djillali Benabdelhalim pour la mémoire et c’est avec un ouvrage de qualité qu’on arrivera à mettre en évidence les efforts de ceux qui ont longtemps travaillé pour le théâtre à Mostaganem. Les orientations du festival comme institution culturelle sont dûment réfléchies pour des ambitions valorisantes au profit d’un socle culturel fécond. Et de poursuivre: « Le Festival du théâtre à Mostaganem a marqué son histoire par sa longévité car il entame cet été sa 52ème édition ». Ce demi siècle d’activité le place en second rang mondial après celui de la ville d’Avignon (France) et ce n’est pas rien, ajoutera le commissaire. C’est ainsi que Festival aura à s’intéresser à la mémoire rassemblant les documents de ses cinquante années d’existence. Cette entreprise même difficile à surmonter devra être concrétisée pour ne pas passer à côté de l’histoire du festival du théâtre amateur à Mostaganem. Pour ce qui de la prochaine édition, le commissaire annonce qu’elle se fera entre le 26 août et le 1er septembre 2019. Ce décalage pour Mr Nouari à ses raisons qui sont dues à la conjoncture politique du pays.

À propos Charef Kassous

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*