Accueil » Chronique » Pôle & Mic: Le FLN dans le noir !

Pôle & Mic: Le FLN dans le noir !

Le FLN veut se refaire une virginité pour tenter de passer la crise. Le nouveau secrétaire général s’est contenté de demander des excuses au peuple pour leur «mauvaise gestion». Cette semaine, il est revenu pour indiquer: «Je demande pardon au peuple une seconde fois pour tout comportement ou déclaration qui a été à l’origine de sa colère. Notre parti a été kidnappé mais nous l’avons restitué», tout en promettant «d’être au côté du peuple dont nous sommes issus». Et revoilà que le SG veut faire une «purge» à l’APN en lançant un appel le président du FLN Bouchareb à mettre l’intérêt du pays et du peuple au dessus de toute considération en ayant le courage requis pour démissionner de son poste, tout en soulignant: «Sachant que nous souhaitons que les choses se fassent d’une manière civilisée». Le FLN veut éviter le «spectacle» et la «risée». Le discours du FLN est resté le même en se permettant de fustiger des entités sans les citer. Le FLN trouve toujours des «ennemis imaginaires». Il oublie que des hauts cadres de son parti sont cités dans des affaires scabreuses et que la justice épluche les dossiers de corruption. Amar Tou et Sellal ou Ould Abbès ou encore tant d’autres sont des figures du FLN et rien que leur présentation devant les juges a terni l’image de l’ancien parti unique. Mieux, des élus locaux sont pointés du doigt par les citoyens et demandant l’ouverture des enquêtes judicaires, le FLN est le parti de la majorité. Pour le moment, le FLN ne peut pas se faire une nouvelle peau, c’est la raison pour laquelle il s’accroche à Gaïd Salah en espérant que son parti ne soit pas «sacrifié» puisque les manifestants ne cessent de scander «FLN dégage !»

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*