Accueil » Sport » De 3,5 Millions d’Euros, sa valeur a grimpé à 20 Millions d’Euros: Le PSG fonce sur Atal

De 3,5 Millions d’Euros, sa valeur a grimpé à 20 Millions d’Euros: Le PSG fonce sur Atal

L’excellente prestation de Youcef Atal lors du dernier PSG-Nice lui vaut désormais la reconnaissance de l’état-major du club de la capitale française.
A en croire le très sérieux France Football, ‘’le club parisien est intéressé par les services de Youcef Atal, le latéral algérien des Aiglons’’.
‘’listé parmi les joueurs dont la cote a explosé cette saison. Youcef Atal, capable d’évoluer sur tout le côté droit, latéral ou milieu excentré, s’est fait un nom en moins d’un an chez les Aiglons. Mais certaines de ses prestations ont fait plus que d’autres pour sa réputation. Et intensifié le désir de certains.
La façon dont il a mis le bouillon à Juan Bernat il y a une dizaine de jours (1-1) a estomaqué les Parisiens. Intenable, Atal a frappé les esprits des décideurs du PSG à cette occasions, lesquels ont du coup accéléré sur ce dossier vu leurs besoins à ce poste (Meunier va partir et Dani Alves ne peut assurer la saison avec le seul Dagba comme alternative)’’ indique ainsi FF. Et de préciser que ‘’les dirigeants parisiens ont rencontré tout récemment l’entourage de l’international algérien, qui filera préparer la prochaine Coupe d’Afrique des Nations dès la fin du Championnat’’.
‘’Paris doit faire vite sur ce dossier car le profil d’Atal, percutant, fiable et en pleine ascension, a de quoi attirer l’oeil. L’Atlético pense sérieusement à lui, tout comme plusieurs clubs anglais. Côté italien, il y a aussi l’Inter Milan, comme l’a révélé le quotidien L’Equipe, mais aussi Naples (qui compte vendre au moins Hysaj), lesquels ont, eux aussi, discuté de visu avec le clan Atal. Mais les deux prétendants transalpins accusent un réel retard car il leur faut à chacun libérer une place d’extracommunautaire : contrairement à nombre de ses coéquipiers chez les Fennecs, Atal ne possède pas la double nationalité franco-algérienne. Nice affirme ne pas être vendeur de sa perle, vu l’affection que lui porte coach Vieira. Mais la perspective d’encaisser une substantielle plus-value pourrait raisonner les actionnaires : acheté 3,5 millions d’euros, Atal vaut aujourd’hui 18 à 20 millions d’euros, voire (beaucoup) plus !’’ pense même savoir ledit magazine français.

À propos Seïf-Eddine R

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*