Accueil » Oran » Le volume des ordures ménagères augmente durant le Ramadhan: La sensibilisation et le tri sélectif comme solutions

Le volume des ordures ménagères augmente durant le Ramadhan: La sensibilisation et le tri sélectif comme solutions

Le volume des déchets ménagers, enregistré, durant la première semaine du mois de Ramadhan, a doublé pour marquer le quotidien des Oranais par des scènes des plus hideuses et des images désolantes de décharges sauvages. Et pourtant, les autorités compétentes en charge d’assurer la collecte des déchets ont fait part de la mobilisation d’un nombre important d’agents de propreté et d’hygiène en plus de camions et d’autres équipements modernes, en vue de remédier à la prolifération des dépôts anarchiques d’ordures dans certains quartiers d’Oran. Pour leur part, la société civile ne cesse de multiplier ses actions afin de sensibiliser à la transformation du modèle de gestion intégrée des déchets au niveau de la wilaya. Il suffit d’arpenter les ruelles pour se rendre à l’évidence : la capitale de l’Ouest croule sous les ordures. Lors des premiers jours de Ramadhan, les déchets de toutes sortes s’entassent dans les coins de rue. Cette situation prend plus d’ampleur durant le mois sacré qui connaît une intense activité commerciale pour les produits et biens de consommation. A l’image par exemple du quartier d’El Yasmine et Haî Es Sabbah où les déchets constituent depuis déjà un moment une partie du paysage. A ce stade, la question qui taraude les badauds, est celle de savoir pourquoi cette ville est condamnée à être une décharge à ciel ouvert. Pour leur part, les Oranais appellent une meilleure gestion des déchets et ce, en traitant le problème au fond de la source. En effet, ce qui est valable pour Ramadhan est valable pour toute l’année. Les recommandations des associations à caractère caritatif à ce sujet sont claires. La société civile doit y mettre de son côté pour rendre à Oran son lustre d’antan. En fait, il est inadmissible de voir des bacs à poubelle, mal nettoyés, défigurer le décor du centre-ville, à titre d’exemple, alors que cet endroit est censé être la destination prisée de tous les touristes. Aussi, le tri sélectif devrait être une alternative pour permettre l’éradication des points noirs. Enfin, l’hygiène est le problème de tous et l’objectif de tout un chacun, car il ne suffit pas de nettoyer chez soi et laisser le quartier dans un état lamentable.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*