Accueil » Chronique » Pôle & Mic: Ce que veut le Hirak !

Pôle & Mic: Ce que veut le Hirak !

Le Hirak sait ce qu’il ne veut pas et ne veut que la rupture avec le système qui a engendré la corruption et le «fassad». Le Hirak a demandé que la «mafia» et à leur tête Saïd Bouteflika, soit traduite devant les tribunaux. C’est chose faite puisque des figures emblématiques de l’oligarchie, des anciens ministres, des généraux et tout récemment Saïd Bouteflika et les anciens responsables de la DRS ont été interpellés et entendus par la justice militaire. Mais ces arrestations n’ont comme pas satisfaits le mouvement citoyen puisque les manifestants veulent le départ des 3 B, à savoir Bensalah, Bédoui et Bouchareb. Si personne ne pensait qu’un jour que les deux anciens patrons des services secrets allaient être traduits devant la justice, le Hirak veut la rupture. Gaïd Salah a comme répondu aux exigences des manifestants du onzième vendredi. Les manifestants veulent les «actes». Gaïd Salah semble avoir peur d’un vide constitutionnel en cas de démission de Bensalah et Bédoui sachant que les manifestants iront à demander la dissolution des deux Chambres. Tôt ou tard, Bensalah et Bédoui rendront le tablier et Gaïd Salah devra «piocher» dans des solutions en dehors de la Constitution alors qu’il veut aller aux élections en juillet. Une solution politique est une urgence et une nécessité pour éviter toute radicalisation du Hirak. Il ne faut pas gâcher cette opportunité pour aller tous vers une Algérie moderne et unie en adoptant une nouvelle Constitution qui donnera naissance à la deuxième République. Il est dangereux pour n’importe quel clan d’imposer son candidat par la «manipulation», car cela entraînera le pays vers la dérive.

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*