Accueil » Sport » National 2 Mobilis – L’accession ratée d’un cheveu: Le Widad de Tlemcen s’en mord les doigts

National 2 Mobilis – L’accession ratée d’un cheveu: Le Widad de Tlemcen s’en mord les doigts

Les dirigeants du WIDAD de Tlemcen ont de quoi s’arracher les cheveux ou se mordre les doigts. Et pour cause, ils viennent de rater, d’une marche, le sésame de l’accession. S’il y a bien une équipe qui doit avoir des regrets d’être passée très près de quelque chose de remarquable en national 2 mobilis, c’est certainement le Widad de Tlemcen qui a rivalisé avec les ténors du groupe et la quatrième qu’il a occupée, est la preuve que la formation des Bleus pouvait aspirer à plus. Les supporters estiment que le club a réussi sa saison, exprimant toutefois des regrets concernant les ratages commis face à des équipes à la portée des coéquipiers de Benfoula qui furent fatals pour une équipe ambitieuse comme le WAT. Mais voilà, il faut dire que le WAT ne repose pas sur un matelas financier confortable, à l’instar des autres formations pour accéder en division supérieure, où le dernier mot est revenu au trio, l’USB, sacré champion de l’édition après son succès face justement à l’ASM Oran (3 – 2) , l’incroyable équipe de Magra qui a déjoué tous les pronostiques , et l’ASO l’adversaire du jour des bleu et blanc mais l’amère défaite de cette saison , c’est surtout cette défaite qui a fait échouer les Tlemceniens dans leur entreprise.
Les dirigeants de Tlemcen ont de quoi s’arracher les cheveux ou se mordre les doigts. Et pour cause, ils viennent de rater, d’une marche, le sésame de l’accession. C’est le temps des regrets.
Rater un championnat lors de l’ultime journée du championnat ne peut que faire naître énormément de regrets, surtout lorsque l’on a été constamment à la première loge. C’est la situation vécue par l’équipe du Widad de Tlemcen, qui avait tant cru à une montée au palier supérieur pour, en fin de compte, se faire coiffer sur le fil par l’USBiskra dans son jardin et devant ses fans qui ont pleuré lors de cette rencontre qui restera gravée dans la mémoire des mordus du club. Cette désillusion du WAT ne doit en aucun cas faire oublier l’excellent parcours réalisé par les joueurs et le staff technique, qui n’ont pas démérité tout au long de la saison. En effet, au terme d’une saison riche et régulière en matière de résultats, les camarades du gardien de but Soufi sont parvenus à terminer à la quatrième place. Il faut dire, qu’en dépit de tous les facteurs favorables rencontrés, le défi a été relevé au-delà de toute espérance. On peut dire donc sans se tromper que les Bleus de Tlemcen ont réalisé, cette année, l’une de leurs plus belles saisons, sinon la meilleure depuis bien longtemps, mais sans objectif. Avec 52 points au compteur, les Widadis sont classés en quatrième position échouant de peu pour réussir une accession. La formation chère au président SOULIMANE justifie par conséquent sa quatrième place acquise au classement final. Le WAT aurait, donc, pu prétendre à l’accession au palier supérieur si elle avait bien su négocier certaines rencontres qui étaient, pourtant, largement à sa portée, le Widad de Tlemcen a été tenu en échec par tous ses concurrents directs et même battu à domicile, ASO – NCM – USB – MCEE – RCR, le Widad a raté 12 points à domicile avec deux défaites et trois nuls. Maintenant que la messe est dite, avec l’accession de l’USB – CNM- ASO. Il revient aux dirigeants de Tlemcen de penser dès à présent à la nouvelle saison pour l’entamer dans les meilleures conditions. Si les dirigeants arrivent à garder le même effectif, il ne fait pas de doute que les Widadis auront leur mot à dire lors du prochain exercice, à condition aussi que les moyens financiers suivent.

À propos Seïf-Eddine R

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*