Accueil » Chronique » Point de Vue: Le Ramadan et le Hirak

Point de Vue: Le Ramadan et le Hirak

La démocratie est un mauvais système, mais elle est la moins mauvaise de tous les systèmes… Winston Churchill

Déjà, pas mal de gens commencent à s’interroger sur comment serait le Hirak- l’enfant chéri des Algériens- au cours du mois sacré.. Vont-ils par exemple signer une trêve avec le régime en place ou bien vont–ils continuer le combat, jusqu’à la victoire finale, pour une Algérie démocratique, libre et ointe par un extrait béni de justice et d’égalité ? Les dernières informations en provenance des « décideurs » -toujours incognitos- du mouvement de changement, révèlent que le Hirak va continuer pendant tout le Ramadhan, mais en s’adaptant aux spécificités de ce mois sacré. Il n’est pas du tout aisé de faire des marches, en criant des slogans, sous un soleil de plomb déjà estival, alors que l’on est encore en pleine saison du printemps. Donc, l’on a vu juste de transférer les marches, avec leurs cris, leurs slogans et leurs tambours à l’après-ftour. Après avoir fait le plein suite à un repas copieux, la situation sera plus propice pour poursuivre le combat. Un combat, de toute évidence, pacifique, constructif, sans dégât, sans la moindre perte, mené par des gens pacifiques, nationalistes et civilisés. Seulement, il faudrait que le « commandement » actuel du pays essaie de s’harmoniser un peu avec la foule haranguée et opérer par la même occasion quelques ajustements dans ses déclarations, d’où émanent des contradictions injustifiables voire incompréhensibles. Tout le monde est compréhensif, au sujet des pressions faites au « commandant du pays » par des puissances étrangères, afin qu’il n’y ait jamais un vrai pouvoir, issu de la volonté populaire. Un tel pouvoir pourrait bien porter atteinte à leurs intérêts en Algérie, notamment stopper le bradage,la rapine systématique des biens du pays,longtemps facilité par des pouvoirs successifs forcenés et vermoulus par le passe-droit et la corruption. C’est, juste pour ne pas dire des pouvoirs cyniquement anti-patriotiques. Cependant, la dimension étrangères de ce qui se passe en Algérie, est aisément établie, sans nul besoin de preuves pour le démontrer, bien que les puissances étrangères ayant pignon sur rue en Algérie, préfèrent s’infiltrer par le moyen de faux investissements et de traités de coopération truqués, de toute évidence avec la complicité sournoise de « faux nationalistes » que le destin avait mis sur notre sort. Maintenant, le destin est pris en main. L’Algérie de demain sera, sans nul doute, un bastion de liberté, de justice et de démocratie responsable.
alkaderdz62@yahoo.fr

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*