Accueil » Chronique » Point de Vue: Qui dialogue avec qui?

Point de Vue: Qui dialogue avec qui?

Nous sommes au dixième vendredi, depuis le 22 février date de la première sortie citoyenne massive, exigeant le changement du régime et demandant que l’on stoppe la mascarade du 5 ème mandat. Depuis, l’armée est intervenue en faveur du peuple et de ses exigences, conformément et en application aux textes de la Constitution, afin de trouver un chemin, voire une feuille de route, qui devrait se faire sans embûches et épargnant, ainsi, au pays un vrai dérapage sécuritaire. Jusqu’à maintenant, personne ne saurait dire le contraire, concernant l’aspect hautement civilisé et interprétant par ces comportements, un grand sens de responsabilité chez les citoyens qui se donnent rendez- vous chaque vendredi, dans presque toutes les villes du pays. Mais, oui mais …..Jusqu’à quand, allons nous, sans buts précis, sur ce chemin sans issue…Il faut quand même qu’il y ait un dialogue, voire un aboutissement à tout ça. Il faut qu’il y ait une concertation entre les tenants du pouvoir et les forces du changement. L’on ne va pas passer notre temps à manifester rien que pour manifester ou bien juste pour le plaisir de manifester.. Il faut que l’on avance des propositions de solutions.. Il faut chasser Ben Salah, – exige-t-on- parce qu’il faisait partie du cercle des oligarques du régime déchu.. Mais qui mettre à sa place ? Pour le moment, il n’y a que des slogans qui sont levés à chaque manifestation massive. Aulieu de cela, il faut que l’on pense à une feuille de route bien ficelée …dans laquelle, l’on doit étaler tout un programme de changement qui doit être appliqué de façon progressive en respectant les priorités : Une Assemblée Constituante, Une Constitution, un président de la république qui choisira un gouvernement et les Institutions élues par ordre d‘importance. Il faut que l’on sache au niveau des instances «  occultes » qui téléguident ce mouvement à visage caché, que le temps n’est plus pour continuer à haranguer dans les rues les responsables déchus qui pataugent dans la boue de la honte et du déshonneur. Tout ce que je voudrai insinuer pas là, c’est que l’on doit, et sans tarder, passer à la phase supérieure. Celle de la mise en application du processus du changement. Chaque mouvement politique, doit avoir un but à atteindre.. Le temps passe et presse…L’ANP et les Services de sécurité ont jusqu là fait preuve de grande retenue et d’harmonisation avec les attentes du peuple. Ils ont même réussi à jouer le rôle d’accompagnateurs de ce mouvement historique …et l’Histoire en retiendra…
alkaderdz62@yahoo.fr

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*