Accueil » Actualité » En inspection dans la première région militaire, Gaïd Salah dénonce: «Des bombes à retardement» contre l’Algérie

En inspection dans la première région militaire, Gaïd Salah dénonce: «Des bombes à retardement» contre l’Algérie

«L’Algérie est depuis 2015 la cible de complots abjects visant à mettre en péril sa sécurité», déclarait, mardi, le Général de Corps d’Armée. C’est pour cela qu’il insiste pour que les marches doivent préserver leur caractère pacifique. C’est ce que répète pourtant à chaque fois le Général Gaid Salah. Pas étonnant que le Général, visiblement, au four et au moulin, multiplie ses sorties et ses déclarations dans une conjoncture politique a priori spéciale. Militaire de terrain, il n’arrête pas de sillonner, inspecter les régions militaires et donner des consignes. Il assiste également aux opérations de simulation de défense des territoires. Plus aucun doute, l’Armée algérienne est, plus que jamais, en état d’alerte, selon les spécialistes d’autant plus que les enjeux et les défis sont multiples en cette période cruciale de la transition politique. C’est pour cela qu’il envoie des «signaux». C’est dire que les capacités de défense opérationnelles de l’ANP se veulent intactes. L’Armée, par la voix de, Ahmed Gaïd Salah, le Général de Corps d’armée, vice-ministre de la Défense nationale, Chef d’Etat-major de l’Armée nationale populaire (ANP), maintient ses positions. Le Général a appelé, mardi, le peuple algérien à faire preuve « davantage de sagesse » pour « mettre en échec toutes les conspirations » fomentées contre l’Algérie, réitérant la « détermination » de l’armée à l’accompagner « jusqu’à la concrétisation de ses attentes légitimes ». Cet énième appel (il ne sera pas le dernier du Général au peuple algérien, traduit le grand souci de l’ANP de garantir les conditions idoines pour permettre au pays de sortir victorieux de sa période de transition, prélude à l’organisation des premières élections présidentielles de l’«Après Bouteflika». Une nouvelle fois, Gaid Salah appelle les Algériens à la sagesse et à la précaution dans un contexte de recrudescence de marches pacifiques. L’Armée s’est engagée à accompagner cette transition et le peuple dans ses attentes. Elle se veut un «rempart» solide contre les formes d’ingérence et de manipulation. Lors d’une visite de travail et d’inspection en 1ère Région militaire (Blida), le vice-ministre de la Défense nationale a appelé le peuple algérien à prendre toutes les mesures de précaution et de vigilance dans ces circonstances qui exigent davantage de sagesse «pour déjouer toutes les conspirations fomentées contre notre pays». Il salue la compréhension et la conscience du peuple quant à la sensibilité de cette phase. Le vice-ministre de la Défense nationale invite encore une fois, les « enfants de la patrie, à faire preuve davantage de prudence et de précaution » afin que les « marches préservent leur aspect pacifique et civilisé et ce, en œuvrant à les encadrer et les organiser en vue de les prémunir de toute infiltration ou dérapage, comme ce fut le cas durant les marches de vendredi passé qui se sont caractérisées par le calme et la sérénité. Le Général a ainsi affirmé que ces marches pacifiques ont déjoué «comme à l’accoutumée, tous les plans ciblant la sécurité et la stabilité de notre patrie». « Ce à quoi vous aspirez par votre élan populaire, en terme de nobles objectifs, que nous saluons, requiert de nous tous, de faire preuve de perspicacité et de sagesse afin de mettre en échec toutes les conspirations qui se trament contre notre patrie », a-t-il affirmé. Le Général assure que le peuple algérien et son armée dépasseront « ensemble et en toute sécurité cette étape dans l’histoire de notre nation ». « Nous rappelons que notre pays n’a cessé d’être la cible de complots abjects, pour le déstabiliser et mettre en péril sa sécurité, en raison de ses positions constantes et sa décision souveraine refusant tout diktat », a-t-il affirmé dans son allocution prononcée devant les cadres de la 1ère RM. Selon le vice-ministre de la Défense nationale, les services de sécurité algériens ont recueilli des « informations avérées faisant état d’un plan malveillant pour mener le pays à l’impasse », dont « les prémices remontent à 2015, lorsque les trames et les visées du complot ont été révélées ». « Nous œuvrons sereinement et avec patience à démanteler les bombes à retardement qu’ont implantées ces corrompus et corrupteurs dans les différents secteurs et structures vitales de l’Etat », a-t-il assuré, soulignant que « ces secteurs seront assainis grâce à la conjugaison des efforts de toutes les personnes de bonne foi, ainsi qu’à la conscience du peuple algérien jaloux pour sa patrie et la disponibilité de ses enfants et frères au sein de l’Armée nationale populaire, déployés dans tous les recoins du pays, veillant à préserver l’autorité de l’Etat et la crédibilité des institutions et leur fonctionnement normal ».

À propos B.Habib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*