Accueil » Chronique » Point de Vue: Pauvre FLN !

Point de Vue: Pauvre FLN !

La réunion du Comité Central du FLN, hier au CIC, a met à nu toute la déconfiture de ce parti. Cette réunion qui passait en direct sur les chaînes de télévision a dévoilé des comportements honteux et indignes de la part de certains membres qui ont excellé dans l’indiscipline et l’anarchie. Les Algériens ont eu droit à un spectacle des plus scandaleux. Insultes, disputes, échanges violents, à croire qu’il s’agit non pas d’une réunion du Comité central d’un parti qui prétend être la première force politique du pays mais d’une guerre de clans ou d’une bande de délinquants. Et les membres du CC se disent représenter dignement le FLN. Pauvre FLN, il a été humilié, déstructuré, détourné et pris en otage. Ce n’est plus le FLN. A chaque fois qu’une rencontre importante est organisée, réunion du CC ou Congrès, ce même spectacle est de retour. Aucune organisation, aucune discipline. Ce parti qui a géré le pays en association avec le RND, a fini par dévoiler son vrai visage, un visage hideux et on comprend mieux aujourd’hui comment il a réussi à faire main basse sur les précédentes élections notamment législatives et locales. Si le FLN refuse d’entrer au musée et rester sur la scène politique, il doit revoir complètement sa feuille de route. Se restructurer, se moderniser et surtout se démocratiser à commencer par le départ de ses dinosaures et ses caciques qui n’apportent rien et qui sont toujours à l’origine de toute cette mascarade comme l’a fait souvent Ould Abbès et d’autres avant lui. Les militants, les vrais, les plus fidèles sont mis à l’écart, destitués de tout pouvoir de parler ou d’agir. Et même si le FLN arrive à faire sa mue, il a peu de chance désormais de rester la première force du pays. Le FLN a longtemps fait partie du système, il est le système. Il a fait partie du pouvoir et il est le pouvoir. Il ne peut donc revenir sans laisser la plupart de ses plumes.

À propos BOUHALI Abdallah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*