Accueil » Oran » Enveloppes, aménagements… le sous-sol n’est toujours pas livré: Que se passe-t-il réellement au PACO ?

Enveloppes, aménagements… le sous-sol n’est toujours pas livré: Que se passe-t-il réellement au PACO ?

Devant accueillir une salle des conférences et d’expositions des arts multi standing, une cafétéria, une salle de lecture, le sous-sol du Palais de la culture d’Oran (PACO)dont la réhabilitation avait, rappelons-le, a été entamée dès 2009 pour un montant d’une dizaine de milliards, est toujours en chantier malgré la fin de l’opération du confortement des lieux en 2017. La cause revient, selon les spécialistes, au retard enregistré dans la réception du sous-sol dont les travaux donnent la nette et mystérieuse impression de perdurer dans le temps malgré les enveloppes allouées. Le sous-sol du PACO qui apparaît visible à l’oeil nu à partir du boulevard de Guarguenta est à l’abandon, ce qui pose des interrogations sur la date réelle de la livraison de cette infrastructure culturelle de renom. On croit savoir, de sources proches du dossier, qu’un montant de 34 milliards aurait été alloué pour rénover les différents bâtiments et le sous-sol, mais certaines entraves seraient apparues concernant notamment la réhabilitation de celui-ci ce qui a retardé le projet en lui-même. A noter que la réception du PACO tout neuf pour une durée de travaux de 4 mois seulement, était initialement prévue en 2010 mais pour des raisons restées indéterminées, les travaux ont pris huit longues années de retard. Aujourd’hui, si aux yeux des responsables qui gardent de l’optimisme, ce joyau dont les travaux sont en dernière phase, serait fin prêt à être réceptionné, il n’en demeure pas moins que beaucoup de questions refont surface. Quand les oranais amoureux de culture fouleront-ils à nouveau le sol de cette infrastructure fermée depuis plus de 10 ans de cela ? Y a t-il réellement une volonté manifeste des pouvoirs publics locaux pour faire sortir de l’ornière ce monument historique et colonial d’Oran ? Il est juste de rappeler que ce monument a rarement fait l’objet de visite des autorités ces dernières années malgré le fait qu’il compte parmi les édifices culturels les plus en vue.

À propos B.Habib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*