Accueil » Oran » «Préavis de protestation» lancé pour mercredi prochain: Les retraités communaux en appellent au wali

«Préavis de protestation» lancé pour mercredi prochain: Les retraités communaux en appellent au wali

Le front social demeure en ébullition et en perpétuels balbutiements. Après le personnel saisonnier et vacataire, le tour est celui des retraités communaux de monter au créneau. Ces derniers ont décidé de lancer un «préavis de protestation» pour mercredi prochain devant le siège de l’exécutif municipal afin de réclamer, à nouveau, l’«agrément de l’Association des retraités communaux» créée depuis voilà vingt trois ans (23) de cela, a annoncé le président de cette Association, Meziane Mohamed. L’occasion a été pour l’Association qui a célébré hier, son anniversaire de création, en présence des retraités, de réitérer ses revendications essentielles.
Celles-ci s’articulent principalement autour d’une part de «l’absence de l’agrément depuis le 3 octobre 2018, date à laquelle avait été renouvelé le bureau de l’Association des retraités communaux et d’autre part de la subvention gelée depuis 2016», a indiqué la même source. «Après moult promesses restées sans suite des responsables et malgré les assurances du wali qui a donné des garanties à ce que notre Association continue d’activer dans l’ancien siège aménagé à l’Hôtel de ville actuellement en pleins travaux de réhabilitation, nous faisons l’objet de pressions pour évacuer les lieux», a souligné la même source, affichant, par-là même, son courroux de voir que «la plaque de baptême de l’Association des retraités communaux ainsi que l’emblème national, ont disparu des façades de son siège». «Nous n’avons pas où aller si bien que nous attendons le geste salvateur des responsables concernés»,  a-t-il toutefois suggéré. Il est utile de rappeler dans ce sens que l’Association des retraités communaux compte environ 4.000 adhérents. Son président a affirmé qu’ «elle (ndr l’Association) entend aller jusqu’au bout de ses revendications». Elle envisage, d’ores et déjà, des «actions à venir dont le rassemblement prévu mercredi prochain, a-t-il expliqué. «Jusqu’à l’heure actuelle, nous activons sans subvention ni agrément, d’ailleurs alors que nous manquons cruellement de tout. Nous avons des retraités malades, des nécessiteux et je dirai même des amputés de membres qui ont besoin d’être pris en charge», a déploré Méziane Mohamed. Un retraité du bureau de cette Association de 15 membres n’a pas ménagé sa colère en confiant que l’Association dépense de la poche de ses adhérents pour acheter des détergents nécessaires à l’hygiène des lieux et des sanitaires.

À propos B.Habib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*