Infos
Accueil » Oran » Les taxieurs boudent la région Est d’Oran: L’état piteux des ruelles, principales causes

Les taxieurs boudent la région Est d’Oran: L’état piteux des ruelles, principales causes

C’est devenu un véritable cheval de bataille des autorités locales. Jamais la maintenance et la remise à niveau du réseau routier n’aura pris autant d’importance que depuis quelques années, mais la réalité du terrain démontre que le chantier restera ouvert, étant donné que plusieurs points, notamment au niveau de la région Est de la ville, ne sont pas encore réglés. Il faut dire que la situation est devenue insurmontable pour les usagers et les taxieurs en particulier qui ont adressé une pétition à la mairie de Bir El Djir pour qu’elle puisse réagir dans l’immédiat et refaire les ruelles qui sont dans un état lamentable. Cet intérêt découle de la constatation d’une importante dégradation de la qualité du réseau routier qui s’explique par la conjugaison de plusieurs facteurs, humain et naturel. Le premier revient en particulier aux nombreux conséquents de rejets des camions à béton et l’installation incommode des dos-d’âne. L’autre facture est reliée directement avec l’aspect humain, car la qualité des travaux réalisés, combinés aux changements climatiques ont fait que le bitume par exemple cède après quelques jours de son installation. Il faut dire que les saisons hivernales écoulées ont été marquées par une importante pluviométrie qui a causé d’importants dégâts au niveau des infrastructures routières. L’ampleur des dégâts, dus aux aléas climatiques, s’est même aggravée avec le déversement des eaux usées. A noter que l’apport négatif, à savoir le laisser-aller des autorités locales, n’a pas permis un entretien régulier et efficace de ces routes qui sont devenues un vrai casse-tête pour les taxieurs qui refusent, au grand dam des clients, d’emprunter ces ruelles.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*