Accueil » Régions » Mostaganem: L’Office du Tourisme dans un coma profond

Mostaganem: L’Office du Tourisme dans un coma profond

Faire de la wilaya de Mostaganem, une destination touristique d’excellence, c’est d’abord travailler sur des mécanismes réels d’information. Le marketing touristique doit répondre à une demande, à des facteurs influents et à une stratégie du produit. Devenir une attraction, c’est savoir valoriser les atouts de la région. Vendre une belle image de Mostaganem, c’est aussi œuvrer à mettre sur pied des instruments de valorisation du produit touristique. A Mostaganem, l’Office du Tourisme de la wilaya peut être un instrument de propagande touristique si cet Office sort un jour de son coma prolongé. Le SIT à Mostaganem est un organisme qui est censé être un soutien à l’action touristique préconisée par le secteur du tourisme et de l’artisanat de la wilaya. Un organisme qui doit promouvoir les potentialités touristiques, culturelles, archéologiques et historiques de la wilaya à travers des actions de sensibilisation et d’information. Pour la wilaya de Mostaganem avec ses waadas et autres fêtes et festivals, l’Office du tourisme constituera « un instrument adéquat pour la relance de l’activité touristique. Cet Office que nous avons à Mostaganem, ne s’est jamais investi dans la promotion ni dans le développement des techniques de communication, ni dans l’écotourisme ni dans rien. Les raisons de cette léthargie sont parce que les individus qui composent le SIT, ont plus de vingt cinq ans dans l’association sans bilan, ni feuille de route ni intérêt quelconque pour le tourisme. Les atouts touristiques ne doivent pas s’enfermer sur un potentiel naturel et c’est tout. Les atouts doivent être constamment revalorisés. Une destination c’est un travail, c’est une vitrine entretenue par le SIT. L’office dispose d’un local privilégié en plein centre-ville qui avec le temps a servi à tout autre chose. Ces gens qui prennent en otage l’Office, doivent céder la place à d’autre gens capables de donner une vie à cet instrument de promotion touristique. Nous n’avons plus le droit de fermer les yeux sur des agissements stériles de certains. Aujourd’hui, il est temps de réagir pour rétablir un Office qui, durant un 1/4 de siècle, dort dans un profond coma.

À propos Charef Kassous

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*