Infos
Accueil » Chronique » Pôle & Mic: Le FLN se déplume !

Pôle & Mic: Le FLN se déplume !

L’organisation nationale des moudjahidine s’est démarquée du FLN et vient de lancer l’idée de mettre l’ex-parti unique au Musée National. L’ONM estime que la nécessité de libérer le parti FLN, de lui donner son statut réel et d’empêcher son instrumentalisation à des fins politiques afin d’en faire un patrimoine historique commun à tous les Algériens. Dans un communiqué rendu public, l’ONM juge : «Le Front de libération nationale (FLN) est l’adresse de toutes les manifestations de corruption à cause de l’exploitation dont il fait l’objet de la part de certaines personnes qui ont voulu s’emparer du pouvoir». L’ONM soutient le Hirak. Le FLN décrié par les manifestants qui scandent chaque vendredi «FLN, dégage», se retrouve isolé davantage et déplumé du soutien de la plus importante organisation de la famille révolutionnaire. L’ONM vient de «dévêtir» de la légitimité historique dont il se revendiquait. Le sénateur Benzaim a tenté de répondre et de défendre son parti, mais les arguments avancés ne sont pas trop convaincants. Il appartient aux militants du FLN de faire de leur parti ce qu’ils souhaitent. Le sénateur a indiqué : «L’ONM n’a pas la prérogative de s’exprimer sur le FLN que ce soit d’un point de vue éthique ou juridique. Le FLN est un parti légal qui appartient à ses militants qui ont décidé, présentement d’aller de l’avant et d’organiser bientôt un congrès extraordinaire». Le FLN a été un appareil et outil aux mains des décideurs politiques. Déjà, depuis le décès de Boumediene et avec le fameux article 120 de l’époque de Messaadia sous le règne du feu Chadli, le FLN s’est éloigné des masses populaires et de l’élite. Le FLN n’a pas su se rajeunir et rajeunir son effectif. Par le temps, le parti s’est transformé en une machine électoraliste. Difficile au FLN de se replacer dans l’échiquier politique.

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*