Accueil » Régions » Logements sociaux à Tissemsilt: Des citoyens réclament une commission d’enquête

Logements sociaux à Tissemsilt: Des citoyens réclament une commission d’enquête

Les postulants aux logements sociaux de la commune de Tissemsilt, chef lieu de wilaya réclament la mise en place d’une commission d’enquête pour faire la lumière sur l’opération de distribution de 827 logements sociaux lors du tirage au sort. Les résidants dénoncent, dans une liste dont nous détenons une copie, les « irrégularités et lacunes qui ont caractérisé l’attribution de certains logements aux indus bénéficiaires sur la liste de 827 logements à caractère social locatif. Il s’agit des personnes aisées (Entrepreneur, fonctionnaires, des retraités, des émigrés, des employés au Sud et des souscripteurs à AADL, etc.) ont été retenus dans la liste par la commission de recours et qui ne seront en aucun cas dans la liste des attributaires de ces logements sociaux. “Ces derniers seront automatiquement exclus de la liste des bénéficiaires”, tranche notre source. Par ailleurs, une certaine personne dès que la commission d’enquête de la daira s’est présenter chez lui, il a entamé l’annulation de sa demande de souscripteur auprès de AADL, un autre individu bénéficiaire, d’après nos sources, qu’il exerce au Sud et il touche un salaire de plus de 50 000 DA et a formulé et complété son dossier par une attestation de non activité. En outre, les dossiers de ces indus bénéficiaires, qualifiés de “douteux”, nécessitent plus d’investigations, avant de prendre les décisions qui s’imposent. Cependant, à l’issue de l’épluchement des dossiers des bénéficiaires, l’on affirme que 50% d’entre eux qui répondent aux critères d’accès à ce type de logement peuvent être recasés dans l’immédiat. Par ailleurs, la commission a révélé une autre découverte qui en a surpris également plus d’un. Il s’agit d’un nouveau phénomène de plus en plus répandu ces dernières années à Tissemsilt. D’autres individus faisant état dans leurs dossiers de logements sociaux des pièces falsifiées, selon les dires des postulants recalés. Enfin, rappelons qu’une dizaine de personnes exclues de cette liste ont demandé aussi une commission d’enquête profonde dans le même contexte. Pour rappel, certains déclarent, lors de l’affichage de la liste en juillet 2018, avoir été lésés par rapport à d’autres bénéficiaires en justifiant leurs déclarations par des documents à l’appui. De nombreux citoyens ont manifesté leur mécontentement suite à l’affichage de la liste d’attribution provisoire et des dizaines de citoyens, ont fait des requêtes à la présidence de la République, au Premier Ministre, aux ministres de l’Intérieur des Collectivités Locales et de l’Aménagement du Territoire, de la Justice, Garde des Sceaux et ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville pour exiger l’annulation pure et simple de ladite liste truffée, selon leurs propos.

À propos M’HAMED B.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*