Accueil » Chronique » Point de Vue: Mars 62, l’histoire se répète

Point de Vue: Mars 62, l’histoire se répète

«Si on veut connaître un peuple, il faut écouter sa musique» Platon.

Comme l’on s’attendait, les opportunistes et les pêcheurs en eaux troubles ont bien vu monter la vague de protestations populaires. Ils essayent de tirer profit de ce changement de régime qui s’avère imminent. Ouyahia, Haddad, Chihab Seddik, Bouchareb et d’autres ténors du 5ème mandat et grands fidèles du régime actuellement en dégringolade, se sont mis à encenser d’éloges le mouvement de protestation. Façon de récupérer la situation en leur faveur. Pourtant, ils savent bien qu’ils sont honnis par le peuple. Ils devraient d’abord savoir que s’ils étaient un peu – je dis bien – un peu sages et perspicaces, ils auraient pu nous éviter toute cette déplorable situation. Mais, ce sont eux les grands perdants. Ces gens, cette soi-disant élite politique qui faisait, apparemment, et pendant plus d’une décennie, la pluie et le beau temps en Algérie, sont maintenant, face au mur, plutôt face à leur destin qui semble déjà aléatoire. Il n’y a pas une chute aussi douloureuse et aussi commotionnée que d’être chassé par la petite porte, d’une façon humiliante par un mouvement populaire. Donc, c’est inutile de jouer avec dédain, comme, si rien ne s’est passé et ne s’est dit. Faites-vous oublier par les citoyens. Allez y vous cacher quelque part. Personne ne vous demande des comptes ou des excuses. En revanche, d’autres têtes qui faisaient partie du régime, mais pas très connues publiquement, tentent de récupérer le mouvement en leur faveur, en y plongeant de plain-pied dans la mare populaire. Cette situation nous fera rappeler les faux nationalistes de l’après 19 mars 1962, reconvertis en Algériens dès que l’on avait appris que l’indépendance était imminente. Et, voilà, nous y sommes le 20 mars 2019, quelle coïncidence historique!!! . «Dans toutes les révolutions….il y a ceux qui font la révolution et il y a ceux qui en profitent», disait l’adage politique… Tout ce que nous voulons éclaircir par le truchement de ce petit speech, c’est qu’il ne serait pas facile de refaire peau neuve, aussi vite que l’on croit et aussi cynique que l’on est. Le peuple a décidé cette fois-ci et avec une détermination sans égale, de fonder une 2ème République, basée essentiellement sur le principe de l’Etat de droit, des pouvoirs séparés, de la justice et de l’égalité citoyenne, dans le cadre de la religion et des traditions socioculturelles du pays. Et, si quelques libertins iconoclastes s’y opposaient, cela serait leur problème et non celui de la Nation. Et, si par hasard, quelques forces obscurantistes interprétaient les textes sacrés spécialement à leur goût fade, cela ne serait guère le problème de la Nation, mais uniquement le leur.

alkaderdz62@yahoo.fr

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*