Accueil » Chronique » Pôle & Mic: Danger!

Pôle & Mic: Danger!

Ils veulent «sauter» sur la révolution des jeunes. Ils, ce sont les anciennes figures de l’ex-FIS qui tentent leur dernier «coup» avant leur disparition, en voulant remettre au tapis leur ancien projet du FIS. Ils ont réussi à s’infiltrer dans la coordination du « hirak », en s’associant avec des démocrates. Ils veulent faire croire que leur parti l’ex-FIS aurait été une victime du pouvoir, en oubliant que leur parti a été la cause de nos malheurs et de la violence qui avait sévi durant toute une décennie. Déjà, ils ne sont jamais excusés ni n’ont reconnu leurs «fautes». Déjà, leurs mentors au niveau international font déjà de la propagande pour eux à l’image du prédicateur égyptien de la tendance des frères musulmans Wajdi Ghanim, installé en Turquie qui a insulté notre héroïne et les démocrates. Ce qui est intriguant les islamistes n’ont pas dit mot sur cette ingérence et n’ont pas condamné cette insulte. Un autre prédicateur salafiste, l’auteur de la fetwa de tuer les enfants et les bébés durant l’ère du GIA, Abou Kotada El Falstini, n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour avouer qu’il faudrait introniser Ali Belhadj, ce responsable de l’ex-FIS qui ne s’est jamais démarqué de la violence terroriste. Les intégristes islamistes voudraient voler la «révolution» pacifique sauf qu’ils ne parviennent pas à prendre la tête du mouvement; donc, ils tentent la politique de s’associer avec des figures de l’opposition qui les acceptent en croyant, peut-être, que les dirigeants de l’ex-FIS auraient changé et seraient devenus des démocrates. Mais il y a cette tentative de remettre sur le tapis le «qui tue qui?». Ils oublient que la jeunesse d’aujourd’hui les connaît à travers la Syrie, la Libye, l’Irak et l’Egypte. Il est fort probable que des clans du pouvoir les ait incités à rejoindre le mouvement pour le diviser et le casser avec la promesse d’être indirectement «réhabiliter». La vigilance devra être de mise.

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*