Accueil » Régions » Tissemsilt: Ils dénoncent le favoritisme: Des candidats à l’examen des agents de la protection civile interpellent le wali

Tissemsilt: Ils dénoncent le favoritisme: Des candidats à l’examen des agents de la protection civile interpellent le wali

Le secteur de la protection civile de Tissemsilt pourrait vivre une série d’actions de protestation menée par les candidats au concours de recrutement des agents de la protection civile. Les candidats ont tenté en vain d’attirer l’attention des pouvoirs publics sur une éventuelle fraude dans les résultats du concours. Le secteur de la protection civile de Tissemsilt pourrait vivre une série d’actions de protestation menées par les postulants au concours de recrutement des agents de la protection civile « pompiers » dont 50 postes budgétaires ouverts à travers la wilaya de Tissemsilt. Plus de trois mois sont passés après les examens pour le concours des agents de la protection civile de la wilaya de Tissemsilt et ce n’est que durant la dernière semaine que les admis de cette liste commencent à être connus en les informant par téléphone et de nouveau, la ville renoue avec la protesta après avoir entendu une information faisant état qu’aucune liste ne sera affichée sachant que certains chanceux ont été appelés pour se présenter à la direction munis de leurs pièces d’identité pour se voir signifier qu’ils ont été retenus pour faire partie de la nouvelle promotion des agents de la protection civile. En effet, les présents devant le siège de cette direction, visiblement très remontés, avaient assiégé dimanche dernier depuis 11 heures du matin le siège de la direction, protestant contre ce qu’ils avaient qualifié de ‘’ Hogra ‘’. Ils ont investi la rue et avaient revendiqué plus de transparence et leur droit à l’affichage des listes, selon ces mécontents qui sont au nombre d’une cinquantaine, une telle pratique et l’exclusion ne confirment pas la véracité de l’opération du concours et ne trouve malheureusement aucune explication logique. Les mécontents que nous avions rencontrés, nous ont affirmé que parmi les admis, il y a des personnes qui ne sont plus de la wilaya, aussi ils se sont interrogés sur les raisons qui ont poussé certaines administrations concernées par le concours à se taire durant toute cette période y compris en validant les résultats et à observer tout ce silence pourtant, précisent-ils, les lois sont claires et nettes. Enfin, aucun fait nouveau n’a caractérisé ce mouvement de protestation à l’exception de la présence d’un dispositif de sécurité au niveau de cette direction pour parer un éventuel dérapage de la situation. Ce sont là, les propos tenus par la plupart des demandeurs d’emploi, toutes catégories confondues. Il se pourrait que ce soit là une sérieuse solution pour lutter contre le piston, le favoritisme, le populisme, le régionalisme, la corruption etc… ainsi que pour tout autre dépassement bureaucratique appliqué par certains responsables. Un fait qui a exacerbé les candidats qui viennent de saisir le wali de la wilaya de Tissemsilt, pour une enquête administrative afin de déterminer et statuer sur un certain nombre d’anomalies relevées dans la gestion des dossiers des candidats au concours pour le recrutement des 50 postes d’agents de la protection civile. Examens qui se marchandent aux dires des candidats que nous avons reçus hier au siège de notre bureau. Des faits dont ils voulaient informer les instances concernées. Les candidats dénoncent les agissements de ce concours ainsi que le favoritisme et le népotisme. Pour cela les candidats mécontents interpellent le wali d’ouvrir une enquête approfondie sur les candidats admis qui ne résident pas à travers la wilaya de Tissemsilt. Ce qui prouve, selon eux, que le choix des candidats est prémédité. Voulant en savoir plus sur les causes de cette marginalisation de centaines de candidats de la wilaya de Tissemsilt, auprès du chargé de la cellule de communication de la protection civile de Tissemsilt, ce responsable habilité à nous donner l’information, mais hélas n’a pas pu répondre à nos appels. Pour rappel, des dizaines de candidats ont passé la nuit devant le siège de la direction de la protection civile de Tissemsilt.

À propos M’HAMED B.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*