Accueil » Régions » Bouira, protection civile: Premier regroupement régional

Bouira, protection civile: Premier regroupement régional

Dans le cadre de la préparation de la campagne estivale 2019, la direction générale de la protection civile a organisé hier le 1er regroupement régional des directeurs de la protection civile des 24 wilayas du centre et de l’est du pays au niveau de direction générale de la protection civile de la wilaya de Bouira. Et lors de ce regroupement, les bilans de l’année 2018 relatifs aux dispositifs de surveillance des plages et des baignades, de prévention et de lutte contre les feux de forêt et palmiers notamment sur les volets préventifs, organisationnels et opérationnels ont été étudiés afin de mettre en évidence les aspects positifs et négatifs pour préparer et améliorer les dispositifs prévus pour la prise en charge de la campagne estivale 2019. Durant l’année 2018, les unités de la protection civile ont eu à intervenir pour l’extinction de 16.883 incendies qui ont généré des dégâts évalués à 1.739 ha de forêt, 4.118 ha de maquis, 5.246 ha de broussailles, 5.679 ha de récolte, 7.900 palmiers et 61.000 arbres fruitiers. Par ailleurs 27 colonnes mobiles seront mobilisées dans le cadre du dispositif de lutte contre les feux de forêt, réparties au niveau des wilayas classées à risque élevé. Sensible à la préservation et à la protection des palmiers très vulnérables, le Directeur Général a instruit les directeurs de la protection civile des wilayas du sud à mettre en place des campagnes de sensibilisation de proximité pour sensibiliser les exploitants des palmeraies sur les risques d’incendie et les informer sur la prévention et la conduite à tenir en cas d’incendie. En ce qui concerne le dispositif de surveillance des plages, 76.118 interventions ont été enregistrées au niveau des plages autorisées à la baignade et qui ont permis de sauver de la noyade 50.548 personnes, 19.910 personnes soignées sur place et 88 cas de décès dont 50 au niveau des plages interdites ont été enregistrés. Concernant la baignade dans les réserves d’eau, un phénomène qui ne cesse de se généraliser à travers le territoire national non sans provoquer des morts annuellement, à ce titre, 221 cas de décès ont été enregistrés dont la majorité sont des enfants et ce, malgré les multiples campagnes de sensibilisation initiées durant toute la saison estivale. Par ailleurs, consciente de l’apport des actions à entreprendre en amont, notamment sur le plan préventif et les résultats obtenus à travers l’organisation des campagnes de sensibilisation et d’information de proximité ayant touché les wilayas côtières et d’autres wilayas de l’intérieur durant les années précédentes, une campagne de sensibilisation nationale sera lancée au cours du mois de mai à travers l’ensemble du territoire national sur les dangers de la mer, la prévention des feux de forêt et de récolte, ainsi que les risques liés à l’envenimation scorpionnique et les accidents de la circulation qui connaissent, par ailleurs, des pics en période estivale. S’étalant sur une période d’une vingtaine de jours, les citoyens en général et les enfants en particulier bénéficieront de toutes les informations nécessaires quant à la réduction des risques liés à la saison estivale en particulier les dangers de la mer et des réserves d’eau, et par voie de conséquence la réduction des pertes en vies humaines qui se chiffrent en dizaines chaque année par le respect strict des consignes de prévention et l’apprentissage des gestes de premier secours. Pour ce qui est du bilan des noyades pour l’année 2018, les éléments de la protection civile ont effectué pas moins de 221 interventions au niveau des plans d’eau à savoir : retenues collinaires, barrages, oueds, etc… qui se sont soldées par la mort de 105 personnes et 116 autres personnes sauvées.

À propos TAIB HOCINE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*