Accueil » Actualité » Nouveau gouvernement: Bedoui entame les consultations

Nouveau gouvernement: Bedoui entame les consultations

A priori, c’est la course contre la montre pour la désignation des membres du nouveau gouvernement version Noureddine Bedoui. Les premières consultations et audiences de personnalités et formations du monde politique, économique, des milieux syndicaux et organisations de masse sans oublier les parterres d’associations et de compétences nationales avérées. La nouveauté cependant dans la «feuille de route», tendant à former le nouveau gouvernement, réside dans le choix porté sur les compétences nationales avec ou sans affiliation politique. Tout compte fait, sitôt les mesures annoncées par le Premier ministre Noureddine Bedoui, lors de son dernier discours, en compagnie de son vice Premier ministre et ministre des Affaires Etrangères, Ramtane Lamamra, les choses s’accélèrent. Le Premier ministre est vite entré en besogne. Pour les observateurs, le chantier imminent des réformes telles qu’annoncées par le président de la République, impose cette nouvelle cadence. Bedoui a entamé avec le vice Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, des consultations tendant à la formation du nouveau gouvernement de «compétences nationales avec ou sans affiliation politique». C’est «à la lumière des orientations du président de la République Abdelaziz Bouteflika» que de telles consultations ont été lancées, lesquelles précéderont à la tenue de la prochaine Conférence Nationale de Consensus qui permettra d’enrichir la Constitution.
Le Premier ministre n’a pas beaucoup de temps à perdre. La nouvelle équipe gouvernementale fait face à de nouveaux défis. Cette équipe dont on dit qu’elle sera «remaniée» et «rajeunie», comporterait selon des sources dignes de foi, «des compétences nationales avec ou sans affiliation politique et reflétant de manière significative les caractéristiques démographiques de la société algérienne». Il est certain si l’on se réfère notamment au timing politique actuel que la composition de cette ambitieuse équipe gouvernementale devra prendre en considération les aspirations et les attentes du peuple. Nos sources ont affirmé qu’une séance de travail, tenue par MM. Bedoui et Lamamra, a porté notamment sur la structure du prochain gouvernement. Aussi, il semble tout autant certain que les consultations en cours n’épargneront pas les représentants de la société civile et les formations et personnalités politiques qui en exprimaient le souhait en vue d’aboutir à la mise en place d’un «gouvernement de large ouverture», précise également cette source. On parle aussi selon certaines sources, que des personnalités du monde audiovisuel et de la presse ainsi que des avocats et des magistrats, pourraient être sollicités en vue de participer à ces consultations pour la désignation des «compétences nationales». De même que l’on susurre que faire appel à des personnalités de l’opposition, constituerait une autre option pour arracher l’unanimité dans le choix des futurs membres du gouvernement.

À propos B.H.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*