Accueil » Oran » Communes de la wilaya: Des élus absents, incivilité ou insouciance

Communes de la wilaya: Des élus absents, incivilité ou insouciance

Décharges sauvages dans tous les coins, facettes d’immeubles sales et ruelles nauséabondes, outre les immondices qui jonchent les differentes places et rues, chaussée truffée de nids de poule trottoirs défoncés et dangereux, stationnementt incohérent et pavés manquants les problèmes sont innombrables, manque d’airs de jeu, d’espaces verts, aucune hygiène, anarchie au niveau des marchés, manque d’organisation de certains commerces ayant squatté les espaces publics, cafés, crèmerie, mécaniciens etc… tel est le panorama qui s’offre quotidiennement aux yeux de nos citoyens, évoluant chaque jour dans un environnement si malpropre. Les Oranais ont fini par s’accoutumer à ce manque d’hygiène porteur de maladie et symbole incontournable de l’incivisme, ce mal terrible qui ronge notre société, le ramassage des ordures, l’entretien des routes,la gestion des espaces verts, l’organisation des marchés de fruits et légumes, l’éclairage et autres tâches confiées aux autorités locales semblent etre la dernière préoccupation de certaines communes de la wilaya d’oran, deux années après les dernières élections municipales. Dans certaines villes  »les élus » s’avèrent être incapables d’assumer leurs responsabilités. Constat fait par le premier responsable de la wilaya d’Oran, Mouloud Cherifi, lors de son installation à Oran, qui ne serait pas satisfait de la gestion de certaines villes, pour ne pas dire la majorité. Certes, il est vrai que le citoyen a une grande part de responsabilité dans l’insalubrité des lieux en matière d’hygiène mais il faut souligner aussi que même les élus locaux n’ont jamais élaboré de plan efficace pour rendre ces communes plus belles et propres, ce qui évidement scandalise les citoyens qui n’hesitent pas à crier leur ras-le-bol et à manifester leur colère face à cet état de choses; dégradation et insalubrité. Les élus locaux préfèrent faire la sourde oreille et font fi des cris de détresse de toute une population à qui pourtant des promesses ont été faites par ces mêmes élus lors de la campagne électorale. Hélas,une fois l’élection passée,les engagements pris ne sont guère honorés, nos élux locaux optent pour des activités lucratives mais jamais dans l’intéret de ceux qui les ont hier, élus.

À propos Chaibi Y.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*