Accueil » Régions » Bouira: Médecins, enseignants et magistrats protestent

Bouira: Médecins, enseignants et magistrats protestent

Aujourd’hui jeudi, les magistrats de la Cour de justice de Bouira ont organisé une action de protestation dans l’esplanade de la cour. Pendant ce sit-in de protestation, les magistrats ont été rejoints en signe de solidarité, par les avocats qui étaient en grand nombre, les huissiers de justice, les notaires, et même les experts agréés auprès des tribunaux. Les magistrats ont brandi des banderoles défendant différentes proclamation à savoir: «Une Algérie forte et un Etat de droit», «Merci au peuple d’avoir éveillé nos consciences» «Non à la violation de la Constitution», et «Non à l’instrumentalisation de la Justice» Après leur rassemblement, un magistrat a tenu à lire une déclaration et dans laquelle, il a cité que les magistrats soutiennent pleinement les revendications du peuple, qui est la réelle incarnation de tout pouvoir. «Nous sommes une partie du peuple» a-t-il mentionné dans la déclaration commune. En ajoutant plus loin que «Nous pouvoir judiciaire, demandons le respect de la constitution, et l’indépendance de la justice.» Les messages démontrent on ne peut plus clair qu’ils s’opposent aux décisions anticonstitutionnelles. Cette position ne peut que renforcer l’adhésion populaire à une justice libre et non instrumentalisée. En somme, un peuple qui aspire à faire du principe de la séparation des pouvoirs et de l’indépendance de la justice, sa revendication des plus profondes. D’autre part, une grande marche des médecins, des praticiens spécialistes et du corps médical, a été également accomplie dans la même journée. Cette manifestation a permis aux médecins de s’affirmer et de prendre la tête de la marche qui s’est ébranlée à partir du centre hospitalier Mohamed Boudiaf de Bouira. Les manifestants ont parcouru les principales artères de la ville. Des slogans ont été brandis et nous retenons «Your time is over old man (ton temps est fini vieil homme)», «Vous avez volé nos avoirs, ne volez pas notre espoir» et «Système corrompu sclérosé épargne nous ta dictature». Par ailleurs les enseignants des trois paliers ainsi que les travailleurs de l’éducation ont eux aussi battu le pavé demandant le départ de tous les hommes de ce régime pourri qui a pillé toutes les richesses et massacré notre pays dans tous les domaines.

À propos TAIB HOCINE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*