Accueil » Régions » Tissemsilt: La CNAS se rapproche davantage aux personnes aux besoins spécifiques

Tissemsilt: La CNAS se rapproche davantage aux personnes aux besoins spécifiques

L’Agence CNAS de Tissemsilt et dans le but de se rapprocher davantage de ses assurés aux besoins spécifiques. Dans le cadre de la commémoration de la Journée nationale des personnes ayant des besoins spéciaux, correspondant au 14 mars de chaque année, l’Agence CNAS de Tissemsilt organise des Journées d’information à travers les centres de paiement relevant de l’Agence CNAS de Tissemsilt sous le slogan « Les personnes ayant des besoins spéciaux sont au cœur des préoccupations de la CNAS « .La CNAS a indiqué que les prestations offertes aux personnes aux besoins spécifiques, varient en fonction de la qualité du bénéficiaire de la sécurité sociale (assuré social actif, assuré titulaire d’une pension ou d’une rente, assuré social déclaré par la direction de l’action sociale, ayant droit d’assuré social). Ils bénéficieront des articles et produits d’appareillage dans le cadre de la convention CNAS-ONAAPH. Il s’agit, entre autres, des prothèses dont l’objet est de remplacer un organe enlevé en partie ou à moitié, des prothèses qui consistent à corriger les infirmités du corps mais aussi des tricycles à moteur et les fauteuils roulants. Par ailleurs, la Caisse Nationale des Assurances Sociales des Travailleurs Salariés (CNAS) et l’Office National d’Appareillages et d’Accessoires pour Personnes Handicapées (ONAAPH), ont conclu une convention ayant pour objet de fixer les conditions de fourniture par l’ONAAPH des produits d’appareillages orthopédiques, des Aides Techniques à la Marche, des Aides Auditives et des moyens d’Aides Techniques Sanitaires, figurant à la nomenclature générale de l’appareillage. L’appareillage se définit comme étant un moyen technique qui a pour destination de suppléer ou remplacer par un appareil une fonction organique déficiente ou absente, il s’agit: De prothèse, dont l’objet est de remplacer un segment absent en totalité ou en partie, d’orthèse, qui consiste à corriger les infirmités du corps, des systèmes d’attache et tous autres accessoires au fonctionnement de l’appareil ainsi que des fauteuils roulants et voiturettes à moteur. D’autres mesures destinées à simplifier l’accès des personnes handicapées aux prestations de la CNAS ont été mises en place, notamment en ce qui concerne la simplification des procédures. A cet effet, l’ensemble des directeurs d’agence a été instruit de généraliser cet accès à toutes les structures et de les doter de fauteuils roulants, permettant ainsi à ces personnes de se déplacer au niveau des services de la CNAS. Il a également été spécifié que les personnes handicapées seront dans tous les cas reçues en priorité pour réduire le délai d’attente et les structures de paiement ont été aménagées afin d’être accessibles sans difficultés aux personnes qui circulent en fauteuil roulant. La prise en charge des personnes handicapées occupe de plus en plus une place non négligeable dans le dispositif de sécurité sociale. Outre le financement des rentes à cette catégorie sociale vulnérable, la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (CNAS) a récemment créé un nouveau service social, en vue d’accompagner les handicapés (assurés sociaux) sans aide (sans tierce personne) ou qui vivent isolés, afin de leur apporter différents appuis destinés à alléger les contraintes de leur vie quotidienne, a-t-on appris auprès du directeur de l’Agence Cnas de Tissemsilt, Dr Abdessalem Hadjar. «Une priorité leur sera accordée lors des attentes devant le guichet au niveau de nos centres payeurs et centres de soins et de diagnostic, et un accueil spécifique leur sera réservé pour les informer, les orienter et leur fournir toute prestation en matière de mise à jour de leurs cartes Chifa, de rendez-vous de radiothérapie dans les CDS et centre d’imagerie médical, et en cas de besoins cliniques. Le directeur d’Agence CNAS de la wilaya de Tissemsilt, Dr Abdessalem Hadjar, indique que les efforts de son agence dans la perspective d’assurer une meilleure prise en charge à cette catégorie de malades, le directeur d’Agence a affirmé que dans le cadre de l’amélioration des procédures administratives au profit des assurés et leurs ayants droit, la CNAS a mis en place un système intégré de gestion de l’appareillage baptisé «SIGAP». Plus explicite, Dr Abdessalem Hadjar, directeur d’Agence CNAS de Tissemsilt, a affirmé que «ce système permet aux handicapés, la possibilité de se rapprocher des structures de l’ONAAPH réparties sur le territoire national, sans avoir à s’orienter vers le centre d’affiliation». «La CNAS a mis à la disposition des personnes handicapées plusieurs facilités, dont la création du système le SIGAP. Ce dernier permet d’acquérir l’appareil nécessaire auprès de l’ONAAPH, à travers toutes les wilayas du pays. Or, à l’époque, il devait se déplacer auprès de l’agence CNAS à laquelle il est affilié», a encore expliqué le directeur d’agence CNAS de Tissemsilt, qui soutient que le nouveau système contribue à l’allègement des procédures. La Caisse nationale des assurés sociaux (CNAS) a lancé un nouveau service au profit des assurés sociaux faisant partie des couches défavorisées et des personnes aux besoins spécifiques qu’à travers la mise en place de ce service, la CNAS vise à matérialiser la dimension humaine des prestations de la Caisse et développer la qualité de la prise en charge des assurés sociaux aux besoins spécifiques. Ce service consiste en une aide sociale au profit des personnes aux besoins spécifiques par lequel la CNAS joue un rôle d’intermédiaire en atténuant les difficultés rencontrées par cette catégorie dans ses rapports avec l’administration, les établissements de santé, le centre des prothèses pour handicapés, ainsi que d’autres structures. Il est attendu, dans ce contexte, la création d’une cellule d’écoute et d’accompagnement pour communiquer avec ces catégories sociales que ce soit par un contact direct, soit par les nouvelles technologies de la communication en vue d’assurer cette prestation qui englobe également les personnes victimes d’accidents de travail se traduisant par divers handicaps. Les personnes ayant des besoins spéciaux doivent être assurées, qu’il s’agisse de travailleurs sociaux ou de personnes ayant des droits. Cette catégorie bénéficie de toutes les prestations en nature dans le domaine de l’assurance maladie et maternité, selon l’article 10 du décret n ° 85-34 du 09 février 1985 modifiant et complétant l’article 8 de la Loi n ° 83-11 du 20 juillet 1983 modifiée et complétée. Les personnes ayant des besoins spéciaux bénéficient également à 100% des produits d’appareillages orthopédiques, des Aides Techniques à la Marche, des Aides Auditives et des moyens d’Aides Techniques Sanitaires, figurant à la nomenclature générale de l’appareillage en vertu de l’accord conclu avec l’ONAAPH. En règle générale, les articles d’appareillage et produits sont pris en charge au taux de 80 % des tarifs conventionnels fixés dans la convention, alors que les produits du grand appareillage, les chaussures orthopédiques et les poches pour astomies sont au taux de 100%. A vrai dire, les assurés en question ont bénéficié de dispositifs synthétiques en 2018, la valeur financière pour l’octroi du matériel pour ces personnes aux besoins spécifiques est de l’ordre de plus de 4 milliards de DA. En plus, les personnes ayant des besoins spéciaux, sont pris en charge médicalement ainsi qu’en chirurgie et en pédagogie au niveau de la clinique spécialisée en orthopédie et en réadaptation fonctionnelle des victimes d’accidents du travail à la clinique de Misserghine (Oran) qui a son certificat « ISO 9001 » de la qualité en 2018. Cette clinique relevant de la Caisse nationale d’assurance sociale des travailleurs salariés (CNAS). Par ailleurs, les individus ayant des besoins spéciaux sont pris en charge psychologique et pédagogique au centre Bordj El Kiffan à Alger. Même des soins psychosociaux pédiatriques destinés aux enfants autistes et atteints du syndrome de Down 21 au niveau de la maternelle de la CNAS. L’ouverture des services de contrôle médical au niveau des structures de l’ONAAPH, afin de permettre aux personnes ayant des besoins spéciaux pour une prise en charge dans l’immédiat. En plus, une prise en charge de cette catégorie de leurs préoccupations via le site web de la CNAS, La mise en service d’un numéro vert 3010 à leur disposition. La CNAS organise des cours de formation en langue des signes à l’intention des personnes à l’écoute et à la communication afin de faciliter la communication avec les sourds-muets. La direction générale de la CNAS continue également à mettre en place d’autres mesures et équipements permettant à cette catégorie de personne d’obtenir leurs droits légitimes rapidement et efficacement grâce à l’utilisation des technologies de communication et d’information modernes.

À propos M’HAMED B.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*