Infos
Accueil » Contribution » Pôle & Mic: Jeu «vilain» !

Pôle & Mic: Jeu «vilain» !

Normalement, les présidentielles sont une grande fête d’Union et de Débat entre citoyens qui s’acceptent et acceptent leur différence. Chez nous, ce n’est pas une fête, c’est plutôt des moments d’angoisse où certains, manquant d’idées et d’originalité que ce soit du pouvoir ou de l’opposition, nous stressent avec ces termes «instabilité» et «crise». C’est comme si nous n’avons rien réalisé et que nous sommes un pays instable. Une certaine presse nous agite la main étrangère en laissant croire que Trump voudrait que notre pays soit le second Venezuela et que nos ennemis nous guettent. Et pourtant, c’est faux. Les Américains n’ont aucune visée sur notre pays et ne veulent pas d’une instabilité surtout en ce moment et tout ce qui se passe au Sahel. Mais c’est la faute à certains responsables de campagne du pouvoir qui leur ont donné l’occasion en jouant sur la fibre des années du terrorisme et de trop parler d’ennemis extérieurs sans jamais parler de lutte contre la corruption et en réduisant l’opposition à un «instrument » entre les ennemis du pays. Cela nous rappelle l’ex-parti unique qui ne faisait sa campagne que sur l’ennemi extérieur et intérieur et des islamistes qui ne parlaient que d’ennemis d’Islam. Malgré le retour de la sécurité, le pouvoir n’a pas su déraciner cette mentalité rétrograde à ses militants et alliés. Pire, dans l’entourage du pouvoir, des syndicalistes et autres font dans l’excès de zèle contre les employés ou travailleurs qui ne signeraient pas les fiches de soutien à leur candidat pour les déposer au conseil constitutionnel. Certains crient déjà au scandale et commencent à avoir peur pour leur avenir. Et pourtant, le pouvoir n’irait jamais à donner une telle instruction à ses hommes. Déjà, un secteur comme celui de l’éduction ou de l’université devrait être neutre et ne pas s’impliquer dans le jeu politique. L’école comme l’université ou encore la mosquée devrait être un Lieu Saint. Les hommes de campagne du candidat Bouteflika auraient dû réagir à tout ce qui est rapporté sur les réseaux sociaux et se démarquer de ce jeu «vilain». Ce jeu ne peut que provoquer plus de haine entre Algériens.

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*