Accueil » Oran » Suite à une rumeur amplifiée par un réseau de malfaiteurs: Les bureaux de poste d’Oran pris d’assaut

Suite à une rumeur amplifiée par un réseau de malfaiteurs: Les bureaux de poste d’Oran pris d’assaut

Depuis 04 jours, le bureau de poste à Saint Charles d’Oran et les autres bureaux de la ville n’ont cessé d’être le théâtre d’une forte effervescence qui a duré jusqu’à l’après-midi de la journée d’hier. Cette situation qui a pour origine une rumeur, a provoqué de longues files d’attente et une perturbation de la circulation routière.
Des centaines de femmes et hommes se bousculent depuis les premières heures de la matinée, pour poster un dossier de demande de logement de la nouvelle formule LLP «Logement Locatif Public». Des demandes envoyées en direction de la daïra d’Oran, sans qu’aucune administration n’ait annoncé le lancement de dépôts de dossier de demande de ce type de logement. Outre la déclaration du ministre de l’Habitat, Abdelwahid Temmar, à partir d’Oran, annonçant le lancement d’une nouvelle formule LLP, aucun communiqué n’a été publié, ni sur le règlement qui régit cette formule, ni sur le début de cette opération. Alors, une question s’est imposée d’elle-même. Qui est derrière cette rumeur qui a circulé comme une traînée de poudre ? Au milieu de la foule, personne n’a pu répondre à notre question sur l’origine de cette information. La seule réponse que nous avons pu entendre : «On m’a dit, on m’a dit». Après plus d’une heure de recherches au milieu de la foule, nous avons pu constater que la rumeur a été amplifiée par des individus qui ont saisi l’occasion pour écouler, contre de fortes sommes d’argent, des imprimés remis gratuitement au niveau des bureaux de poste et de faux imprimés qu’on faisaient passer pour des demandes officielles de la daïra d’Oran. Cela s’est passé alors que la présence policière était bien visible. Nous avons pu assister à l’arrestation de 02 individus à bord d’un véhicule flambant neuf, qui vendaient des imprimés originaux de la poste. Face à la forte demande, le nombre de vendeurs de faux documents a connu une nette croissance. Dans l’après-midi d’hier, nous avons appris que la wilaya d’Oran allait adresser via son site et la presse, un démenti sur cette rumeur. Selon une source proche de la poste de Saint Charles, près de 80 millions de centimes sont entrés dans les caisses du service EMS en deux jours, sachant que chaque envoi coûte 700 DA.

À propos A.Kader

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*