Accueil » Chronique » Pôle & Mic: Le témoin!

Pôle & Mic: Le témoin!

A deux mois des présidentielles, le débat d’idées n’a pas eu lieu et risque de ne pas avoir lieu. Hormis Ali Ghedir et le jeune du MDS Fethi Ghares, dont les deux prônent la rupture avec le système et d’aller vers un Etat de droit. Les autres font plus du spectacle qu’autre chose. Ceux du pouvoir ou du sérail, ils ne comptent que sur le « nom » et les réalisations de Bouteflika pour se mettre au devant de la scène politique sans proposer quoi ce soit tout en attendant que Bouteflika annonce sa participation. Et pourtant, de grands chantiers devraient et devront être lancés pour se projeter dans la globalisation et de se transcender. Donc, tout passe par faire face à la crise politique pour pouvoir faire face à la crise économique. L’économique ne peut être réglé sans le politique. Aujourd’hui, des lobbys doivent lâcher du lest et laisser les politiques moderniser l’école et la justice et ne pas trop « manipuler » les masses par la Religion et les valeurs de Novembre 54. Les lobbys ont infesté le pouvoir et la corruption a tué la politique et la bonne initiative. Les lobbys aidés par des clans au pouvoir tentent de pérenniser le système qui ne tient qu’à un fil alors qu’il faudrait penser à l’après Bouteflika. L’après Bouteflika devrait être préparé dès aujourd’hui et pas demain. La corruption, la prédation et la manipulation ont fini par démoraliser les plus optimistes et plonger la société dans la détresse et le stress engendrant la violence et le « sauve qui peut ». La cherté de la vie avec en prime la dévaluation et la chute du Dinar, sapent le moral du citoyen. Aujourd’hui, nous avons aussi peur de tomber malades. L’idée de se rendre à un hôpital ou une pharmacie est devenue stressante. Trouver un emploi pour un universitaire ou un diplômé ou n’importe quel jeune est une galère. Le système est à bout de souffle, c’est une évidence qu’il ne faut pas l’oublier. La génération de Novembre 54 doit penser à remettre et transmettre le témoin aux jeunes de l’indépendance.

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*