Accueil » Oran » A cause de l ‘eau des robinets qui se «raréfie»: Les citoyens de hai Nour s’interrogent

A cause de l ‘eau des robinets qui se «raréfie»: Les citoyens de hai Nour s’interrogent

Les citoyens du quartier hai Nour ont la nette impression de vivre une «disette des robinets» dans leurs ménages notamment depuis que l’eau a tendance à se raréfier dans leurs appartements. Avec un rythme journalier de distribution d’eau revu à la baisse ces derniers jours, les habitants sont contraints de se lever à 4h du matin pour faire le plein et être à l’abri des besoins du quotidien. Ce qui a l’air d’agacer au plus haut point les citoyens de hai Nour, est le fait que cette rareté de l’eau qui dure, n’est pas sans causer des tracas notamment les jours de noce ou d’enterrement. Durant les jours de semaine et de la scolarité des élèves, les conséquences de cette rareté et pénurie d’eau, se sont posées en termes crus au point de susciter des interrogations de bon nombre de foyers qui disent n’avoir pas eu d’explication sur les raisons ayant entraîné de telles coupures d’eau. «Cela fait plusieurs jours que le quartier hai Nour et ses environs ne sont pas servis H24 en eau de robinets et nous sommes obligés de faire appel quotidiennement aux camions citernes pour pallier à cette situation mais jusqu’à quand ?», se sont demandés plusieurs citoyens de hai Nour. «Cette distribution restreinte d’eau des robinets auquel nous faisons face depuis plus d’une semaine, a chamboulé notre quotidien au point où nous sommes obligés de rester sans bain ni lavage de linge pendant plusieurs jours, sachant pertinemment que les machines à laver utilisent l’eau», ont renchérit d’autres citoyens vivant dans le même cas et pour qui «les raisons de ces coupures intermittentes demeurent encore inconnues». «Encore que l‘eau distribuée par les camions citernes ne fasse pas toujours l’unanimité des habitants qui font montre de certaines réticences à l’égard de sa consommation malgré toutes les assurances», a pour sa part confié une vieille femme, habitant l’un des blocs de la cité des 174 logements.

À propos B.Habib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*