Accueil » Régions » Saïda-APW: Une session dédiée au bilan de l’exercice 2018

Saïda-APW: Une session dédiée au bilan de l’exercice 2018

Jeudi dernier, les élus de l’APW de Saida ont débattu le bilan de l’exercice 2018 présenté par l’Adminisration. Dans ce rapport annuel dont une copie a été remise à la presse locale, des centaines de chiffres sont alignés. On peut lire beaucoup de choses mais il est impossible de tirer des conclusions. Donc, faute de pouvoir commenter ce bilan, les élus de l’APW qui « hibernent souvent » plus qu’ils « n’activent », ont intervenu en se contentant de réitérer les exigences des citoyens concernant les problèmes au quotidien. Ouvrant la série des réponses, le wali a tenté d’expliquer aux représentants de la population de Saida la méthode usitée pour l’élaboration de ce bilan. Il a laissé entendre indirectement que le taux élevé de consommation des crédits est un indicateur de la bonne prise en charge des actions. Ce jeudi a été l’occasion, non pas d’établir un bilan définitif, le wali Louh étant encore en fonction, mais de marquer une halte car ce n’est pas le bilan lui-même qui importe aujourd’hui alors que les perspectives que dessinent les actions entreprises par Louh Sif-Islam, les chantiers qu’il a ouverts mais aussi ceux que ses ambitions lui ont dicté d’ignorer malgré leur urgence. A un élu qui s’inquiétait de l’état physique des réalisations de l’année écoulée, le wali rétorque qu’il appartient à chacun de se rendre sur le terrain pour faire son constat.
Concernant ce rapport de la wilaya sur les activités des services étatiques dont « certains » ont connu au cours de la défunte année de nouveaux responsables, force est de constater que malgré les progrès notables réalisés dans divers domaines ces deux dernières années, il n’en demeure pas moins que beaucoup reste à faire pour permettre un développement harmonieux et durable de la wilaya de Saida. Mais il est dit que parmi les directeurs de l’Exécutif de wilaya, il y a certains qui sont là pour jouer à la roulette russe le destin de toute une wilaya alors que pour d’autres, la problématique récurrente des conditions de l’amélioration du cadre de vie est leur dernier souci. L’exemple le plus édifiant nous vient de la direction des Travaux Publics qui traîne le boulet du forçat et certains investisseurs engagés dans la nouvelle zone industrielle de Koléa dénoncent les entorses aux lois de la République. En somme, selon le document remis à la presse locale, le contenu avec chiffres à l’appui démontre que tous les indices qui étaient au rouge commencent à virer vers le vert. Ces chiffres étant rééquilibrés et la nouvelle dynamique que le wali s’est assignée depuis son installation officielle à la tête de la wilaya est en train de donner ses fruits. Alors SAIDA tient-elle enfin son wali ?

À propos Ould Ogban

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*