Infos
Accueil » Actualité » Les présidents des groupes parlementaires de l’Alliance présidentielle: Un autre appel lancé à Bouteflika

Les présidents des groupes parlementaires de l’Alliance présidentielle: Un autre appel lancé à Bouteflika

Rendez-vous politique décisif. Les présidentielles de 2019 sortent un peu de l’ordinaire par rapport aux précédentes. D’abord parce que jamais les appels à la candidature du président n’ont été aussi retentissants. Les observateurs retiendront en effet que le «train» des «Présidentielles de 2019» s’est mis en branle que d’ores et déjà, ces appels pressants à la candidature de Bouteflika se font nettement entendre. Après la Centrale syndicale UGTA de Sidi Said et les quatre formations politiques de l’Alliance (FLN RND, TAJ et MPA), voilà que les présidents des groupes du Parlement, avec ses deux Chambres, se mettent en évidence. Les choses s‘accélèrent et les jours qui passent, ne se ressemblent pas. Au moment où le nombre de prétendants monte (environ 183 postulants jusqu’à lundi 4 février), le chef de l’Etat Abdelaziz Bouteflika, maintient toujours le suspense à l’égard de sa candidature aux présidentielles du 18 avril 2019. Raison essentielle qui fait que la classe politique et les organisations de masse en faveur d’un soutien à la candidature du président de la République, cherchent à presser le pas dans l’optique de ces élections dont on prédit qu’elles seront différentes des joutes précédentes. Cette différence tient surtout du nombre croissant de postulants et ensuite parce qu’elles interviendront conformément aux amendements portés à la Constitution en 2016. Les présidents des groupes parlementaires des partis de l’Alliance présidentielle à l’Assemblée populaire nationale (APN) et les trois groupes parlementaires représentés au Conseil de la Nation (FLN, RND et le tiers présidentiel) ont décidé de ne pas rester insensible face au silence gardé par Bouteflika sur sa candidature. Ils ont choisi le Parlement pour faire entendre leur voix en un seul et unique « front » de soutien au président. Ils ont appelé, lundi, dans deux communiqués, le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, à se porter candidat pour un nouveau mandat présidentiel. Ainsi, les présidents des groupes parlementaires des partis de l’Alliance présidentielle, à l’Assemblée populaire nationale (APN), ont cautionné, lundi, le communiqué des dirigeants des partis de l’Alliance présidentielle, dans lequel ils avaient affirmé que le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, serait leur candidat pour la présidentielle du 18 avril. L’appel des présidents des groupes parlementaires des partis de l’Alliance présidentielle à APN, intervient quelques heures après celui des trois groupes parlementaires représentés au Conseil de la Nation (FLN, RND et Tiers présidentiel) qui avaient appelé « le Président Bouteflika qui a dirigé l’Algérie avec sagesse et clairvoyance dans un monde instable et exposé à des périls incontournables aux plans sécuritaire, politique, économique et financier, à continuer à diriger le pays ». Les dirigeants des partis de l’Alliance présidentielle avaient annoncé que le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, serait leur candidat pour l’élection présidentielle du 18 avril, en signe de reconnaissance de ses choix éclairés et des acquis importants que l’Algérie a réalisés sous sa direction, et en soutien à son programme ambitieux de réformes et de développement pour une Algérie épanouie, unie, solide et réconciliée ». Après avoir rappelé que la prochaine présidentielle constituait « un rendez-vous politique décisif pour l’avenir du pays, qu’il convient de promouvoir en faveur de la consécration de solidarité nationale, le soutien de l’unité du peuple, le renforcement de la culture de la réconciliation et la fidélité aux principes et valeurs de la révolution de Novembre et le rejet de la discorde en faisant preuve de sagesse devant les discours populistes », les dirigeants des quatre partis de l’Alliance ont souligné que le président Bouteflika était « le dirigeant d’une marche couronnée de paix, de réconciliation, d’édification, de sécurité et de stabilité ».

À propos B.Habib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*