Infos
Accueil » Actualité » Elections présidentielles: Ouyahia se met dans le bain

Elections présidentielles: Ouyahia se met dans le bain

Sachant pertinemment qu’il n’a jamais dirigé la direction de campagne du président Bouteflika, Ouyahia qui a vu ses ambitions de présidentiable s’évaporer tel que nous lui avons signifié en marges de cette conférence de presse, laisse la porte ouverte aux supputations et aucun nom n’a été par contre donné sur le future directeur de campagne. Toutefois, il se targue que son appel à la candidature du président Bouteflika soit entendu et ceci lui permettra, inéluctablement, de mener campagne pour lui avec ses autres partenaires de la coalition que sont le FLN, le TAJ et le MPA. Les élections présidentielles, ce casse tête chinois s’est taillé la part du lion de cette conférence de presse avec le parterre de journalistes surtout ceux des chaînes privées algériennes venues en force et anarchiquement, ce qui a d’ailleurs créé un vrai malaise et désordre au niveau de la salle de conférence. L’orateur signale en aparté et en attendant la convocation par le premier magistrat du pays du corps électoral pour le 18 avril 2019, la nécessité de mettre en place de nouvelles conditions pour les postulants à la candidature à la magistrature suprême du pays. Ceci pour parer à d’éventuels pèlerinages des prétendus postulants controversés, au siège du département de Bedoui, pour prétendre se présenter aux élections présidentielles mais qui par contre ont soulevé l’indignation des citoyens algériens. Le patron du Rassemblement se réjouit de voir le président prétendre à un autre mandat présidentiel, qualifié par lui d’une « forte espérance », de voir le Président Abdelaziz Bouteflika annoncer sa candidature pour l’élection présidentielle du 18 avril 2019, affichant la disponibilité de son parti à animer la campagne électorale en sa faveur. Toutefois et à en croire ses propos tenus, hier, qu’il y a « des défis qui exigent davantage de mobilisation », exprimant son souhait de voir le Président Bouteflika « se porter candidat » et que le choix des Algériens soit « souverain ». Il a également appelé à « la conjugaison des efforts et au rapprochement de toutes les forces nationales afin d’aboutir à un consensus national », estimant que « l’Algérie a besoin d’unifier ses rangs pour faire face aux différents défis ». Le SG du RND a mis l’accent à cette occasion sur la conduite de « réformes courageuses et profondes dans tous les domaines », lesquelles « ne seront pas source de rupture avec les principes fondamentaux du pays, mais garantiraient la pérennité ». Sur sa lancée. L’intervenant a affirmé en outre, que le RND a besoin de plus de travail et de mobilisation, dans la mesure où il est devenu aujourd’hui une force politique homogène qui développe un discours politique marqué par la constance depuis 23 ans, interdisant à quiconque de qualifier le RND de parti d’opposition ». Présidentielle 2019. S’exprimant lors d’une conférence de presse à l’issue des travaux du Conseil national du RND, Ahmed Ouyahia vu son marasme et sa désapprobation, a indiqué que les images du grand nombre de postulants à la candidature à la prochaine élection présidentielle, venus retirer les formulaires de souscription de signatures, et relayées par les médias et les réseaux sociaux, « étaient douloureuses », précisant que le nombre élevé de ces postulants et leurs profils « nécessitent la mise en place de nouvelles conditions » de candidature au poste de président de la République, déplorant par là même, le rôle de certains médias qui ont contribué à amplifier ce phénomène. « Malgré le nombre important de ces postulants, je pense que le Conseil constitutionnel n’en retiendra en fin de course moins d’une dizaine de dossiers ». Ahmed Ouyahia connu pour ses idées de défenseurs invétérés des victimes du terrorisme pour lesquelles il n’a jamais cessé de dénoncer cette tragédie terroriste barbare qui a endeuillé notre pays, il revient vers de meilleurs sentiments par se prononcer sur la politique de Réconciliation nationale et ses bienfaits sur le quotidien des Algériens. En effet, il a fait part de la « satisfaction » du RND quant à la stabilité dont jouit l’Algérie, et ce, « grâce à la politique de la réconciliation nationale initiée par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, ainsi que les efforts et les sacrifices consentis par l’Armée nationale populaire et les autres corps de sécurité », Signalant à cet effet, que le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a signé un décret présidentiel convoquant le corps électoral pour l’élection présidentielle qui se déroulera le 18 avril prochain, indique vendredi un communiqué de la présidence de la République. « En application de l’article 136 de la loi organique relative au régime électoral, Monsieur Abdelaziz Bouteflika, président de la République a pris ce jour (vendredi), un Décret présidentiel convoquant le corps électoral pour l’élection présidentielle qui se déroulera le jeudi 18 avril 2019″, précise le communiqué. «Le même Décret dispose, également, une révision exceptionnelle des listes électorales qui s’effectuera du 23 janvier au 06 février 2019 », est-il souligné dans le communiqué.

À propos Nadira FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*