Infos
Accueil » Économie » Colloque international sur les modes opératoires de la Finance islamique: Un banquier doit se comporter comme tel!

Colloque international sur les modes opératoires de la Finance islamique: Un banquier doit se comporter comme tel!

Lors de la clôture de cette 2ème journée du Colloque international sur les Modes opératoires de la Finance islamique au CIC à Alger, les différents intervenants ont surtout mis l’accent sur la communication et le Marketing. Dans le chapitre concernant la perception du marché, il était surtout question de savoir comment effectuer un prêt sans intérêt, collecter et distribuer la Zakkat, financer gratuitement les muses d’art islamiques à travers le monde, lutter contre la corruption entre autres. Concernant le Marketing des services, les communications des différents responsables des Banques et des Assurances ont convenu de préparer les Managers à leurs responsabilités, en fixant les enjeux et en posant les termes spécifiques du Management des hommes sans une Entreprise orientée services. Il a notamment été question lors de cette clôture de Marketing qui doit implicitement aider à concevoir et mettre en place une nouvelle offre de service, par mettre en place notamment des outils nécessaires au design des services en invitant à penser différemment la mise en œuvre d’un nouveau service pour réussir l’offre innovante. Cette journée et contrairement à la première journée consacrée plus précisément aux distinctions et hommages, a été riche en débats et communications par des experts internationaux sur la problématique de « Riba » et les transactions entre Banques islamiques et les clients. Les communications étaient axées essentiellement autour de cet axe fondamental qui est celui de s’interroger sur l’identité du client de la Finance islamique plutôt que de savoir si vous étés intéressé par la Finance islamique. Cette option est revenue en force dans les interventions de Hakim Soufi, PDG de «Macir vie», de Fayçal Bessah, DG de «SlC» et enfin, Zoheir Meziani, de ce premier panel sur les modes opératoires de communication et Marketing. Les clients doivent s’informer sur leurs compréhensions des produits islamiques, de savoir s’il s’agit d’une approche traditionnelle ou innovante et enfin du développement de la communication dans chaque transaction. Les interventions ont porté aussi sur comment collecter la zakat et sur l’interprétation de la charia, du fiqh ou des Mouamalets et sur la complexité des produits «marbaha». Signalant toutefois que la suggestion du Haut Conseil islamique a fait l’unanimité, hier, par les participants à ce colloque internationale. Il s’agit de demander à la Banque d’Algérie la promulgation d’un projet relatif aux mécanismes pratiques concernant une instance nationale religieuse pour l’encadrement de la Finance islamique et ce afin d’unifier la jurisprudence suite à l’approbation, par le Conseil de la monnaie et du crédit (CMC) en novembre 2018, d’un règlement définissant les règles applicables aux produits de la finance islamique, a indiqué lundi l’expert international en économie et finances islamiques et membre du HCI, Dr.Mohamed Boudjellal, et pour une instance nationale religieuse pour l’encadrement de la Finance islamique sous la tutelle du HCI.

À propos Nadira FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*