Accueil » Régions » À l’approche de Yennayer 2968: Ambiance festive à Tissemsilt

À l’approche de Yennayer 2968: Ambiance festive à Tissemsilt

Une ambiance festive règne à Tissemsilt, à l’approche du nouvel an amazigh Yennayer (2969), dont la célébration, le 12 janvier, revêt cette année un caractère particulier. Outre son aspect traditionnel que les Algériens affectionnent tout particulièrement, ne dérogeant jamais à la règle de sa célébration, Yennayer revêt, pour la première fois, un caractère officiel, après avoir été décrété fête nationale chômée et payée, lui conférant une nouvelle dimension. A l’Ouarsenis, les marchands de fruits et légumes dans les marchés des quartiers populaires et résidentiels sortent le grand jeu: guirlandes lumineuses et autres décorations, avec des étals bien achalandés ne laissant personne indifférent, en dépit des prix pratiqués. Au nouveau marché du derb, de la rue 119 logements, Wiam et El Merdja et autres, notamment dans les quartiers populaires, les commerçants rivalisent d’astuces pour attirer les clients et améliorer ainsi leurs chiffres d’affaires annuels, même si les prix pratiqués peuvent décourager plus d’une famille à faire des achats gargantuesques. Et pour cause, un panier moyennement garni pour une famille nombreuse pourrait facilement dépasser les 15.000 DA. A titre d’exemple, au nouveau marché du Derb, le prix des pistaches, probablement les plus chères, est proposé, selon les marchés, entre 3.000 et 3.200 dinars, les noix entre 1.800 et 2.200 DA, les noisettes entre 1.600 et 1.800 DA, les amandes avec écorce entre 1.000 et 1.200 DA et les cacahuètes jusqu’à 700 DA le kg. Les figues séchées sont, pour leur part, proposées entre 600 et 800 DA le kg, selon la qualité. Quant aux dattes, fruits essentiels lors de la fête de Yennayer, leurs prix varient entre 250 et 550 DA le kg. Les fruits frais ne sont pas en reste et les marchands rivalisent d’ingéniosité pour décorer leurs étals de manière à forcer la main aux visiteurs, même si les prix sont, pour certains produits, hors de prix comme les belles pommes rouges ou jaunes à 1.100 DA le kg. Mais le fruit le plus prisé durant la fête de Yennayer a de tous temps été l’orange, proposée actuellement, selon la qualité et le calibre, entre 160 et 300 DA le kg. Et pour cause, un panier moyennement garni pour une famille nombreuse pourrait facilement dépasser les 10.000 dinars. Et pour ne pas se démarquer de cette fête, les personnes démunies se contentent généralement d’acheter un mélange de fruits secs et de confiseries (El Mekhalet), vendu essentiellement au niveau du nouveau marché du derb et les marchés hebdomadaires de la wilaya de Tissemsilt, à un prix plutôt abordable variant entre 450 et 550 DA, mais qui ne garantit pas la qualité des produits. Par ailleurs, et comme à toute occasion, nous avons remarqué que plusieurs commerçants ont carrément changé d’activité, transformant leurs magasins pour la vente de fruits, de confiseries et autres produits qui sont demandés par le citoyen à l’occasion de cette fête. Ces derniers proposent de petites corbeilles contenant un mélange de quelques noix et confiseries à un prix abordable pour la petite bourse, pour un prix ne dépassant pas les 1.200 DA. Toutefois, la plupart des citoyens n’achètent des magasins que le chocolat et les confiseries d’importation non disponibles dans la plupart des marchés. A ce sujet, un citoyen rencontré dans un marché pour faire ses emplettes pour cette fête, nous dira : «Je n’achète pas de grandes quantités. Ce qui importe c’est l’ambiance familiale lors de la répartition de la corbeille de noix et confiseries. J’achète les fruits secs uniquement pour apprécier leur saveur puisque il n’y a pas d’autre occasion pour le faire». Cette fête débute le 11 janvier avec la préparation du plat chaud traditionnel connu sous le nom de «Cherchem», à base de blé, de fèves sèches et de pois chiche à midi et le soir, on consomme un repas traditionnel assez riche et le fameux «berkoukess». Après la prière d’El Icha, toute la famille se réunit pour se partager la corbeille de noix et de confiseries.

À propos M’HAMED B.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*