Infos
Accueil » Régions » APC de Saïda: Va-t-on vers le dénouement de la crise?

APC de Saïda: Va-t-on vers le dénouement de la crise?

Avant-hier, le chef de l’exécutif de wilaya, accompagné de ses proches collaborateurs dont le nouveau directeur des Travaux Publics, s’est rendu à l’hôtel de ville pour une cérémonie d’installation du nouveau SG de la commune qui n’est autre que l’ancien fonctionnaire de la DLEP avant d’être scindé en deux directions. Il s’agit de M. Boudjemâa Houari qui remplace M.Saidi Abdelkader qui s’occupera désormais du secrétariat général de la daïra de Saïda. Dans la salle de réunions, le wali Louh n’a pas raté l’occasion de cette cérémonie d’installation du nouveau SG de la commune – ayant regroupé l’ensemble des élus, pour aborder la gestion des affaires communales où il n’est pas allé de mainmorte pour fustiger les élus qui freinent le développement local. « Instaurer une nouvelle organisation dans la gestion de la commune – penser à l’élaboration d’une plateforme susceptible de donner naissance à un solide soubassement pour une démarche commune qui vous permettra de répondre correctement aux doléances des citoyens », dira le chef de l’exécutif de wilaya. En somme, un état des lieux a été dressé par le wali dont l’ire était difficile à retenir. A travers la lecture que nous avons pu faire autour de l’intervention du wali qui a duré plus de 03 heures, nous avons remarqué que l’effort communicationnel du premier responsable de wilaya était empreint d’une franchise à nulle autre pareille en jouant à fond la transparence. « Si on est incapable de répondre aux préoccupations de la population qui vous a investi de sa confiance, partez », dira encore une fois le wali. Une question s’impose d’elle-même: les élus ont-ils retenu la leçon ? Ce qui se dit ici et là dans les coulisses dans l’hôtel de ville: les élus semblent avoir apparemment enterré la hache de guerre pour revenir à de meilleurs sentiments. Depuis plus d’une année, après les élections locales du 29 novembre 2017, la crise qui sévissait au sein de l’Assemblée communale, composée de 33 élus, toutes formations politiques confondues, a été en quelque sorte dénouée depuis cette rencontre d’avant-hier et ce, à la grande satisfaction des citoyens qui ont eu écho de cette réunion du 7 Janvier 2019, date à retenir pour l’histoire ! Il faut dire que la population de Saïda au courant des chamailleries entre les élus avait commencé à montrer des signes d’exacerbation devant la paralysie dans la gestion des affaires communales. Ainsi, la menace de dissolution ou l’éventuelle opération de « substitution » brandie par le wali Louh, semble avoir produit ses effets et le risque pour les élus de ne plus être investis par la hiérarchie de leurs formations politiques en raison de leur indiscipline à s’entêter à faire persister la crise, a également joué. Aujourd’hui, le maire Ouis Habib va procéder au changement dans l’exécutif communal ainsi que celui des commissions et faire participer tous les élus au travail titanesque qu’attend l’Assemblée communale. Quoi qu’il en soit, le maire a du pain sur la planche pour impulser une nouvelle dynamique et ce, par la participation de tous les élus et les acteurs de la société civile sans exclusive, ni parti pris et dans le respect et la considération pour la population locale. « Les portes de la mairie sont grandes ouvertes », nous a-t-il confié. « A la bonne heure », comme dirait l’autre.

À propos Ould Ogban

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*