Accueil » Régions » Béjaia: Plus de 60.000 demandes d’emplois enregistrées en 2018

Béjaia: Plus de 60.000 demandes d’emplois enregistrées en 2018

L’Agence de wilaya de l’emploi (AWEM) a enregistré durant l’année le dépôt de plus de 60 000 demandes d’emplois à travers ses sept agences réparties à travers le territoire de la wilaya. C’est ce que nous révèlent les responsables de cette agence de l’emploi au niveau de la wilaya dont notre source nous précise que la demande d’emploi dans cette wilaya dépasse largement l’offre qui avoisine les 22 982 postes en 2018. Cette même agence a réussi à placer, durant l’année dernière 21 804, chômeurs dont, parmi eux, 16 137 ont été recrutés par le secteur privé national suivi de 1 375 placements dans le secteur public de l’Etat. Le secteur du bâtiment vient en tête des pourvoyeurs d’emplois avec 6 480 chômeurs recrutés, suivi de celui de l’industrie avec 6 107 placements. Un autre créneau et qui reste des pas des moindre absorbe, ces dernières années, des centaines de chômeurs à travers la wilaya de Béjaia, il s’agit du soutien à l’emploi de jeunes. A titre de rappel, en 2017, 157 projets de création de micro- entreprises ont été financés par l’ANSEJ en faveur des jeunes diplômés de l’université et ceux sortis des centres de formation professionnelle. Des micro- entreprises qui ont permis la création de 448 postes d’emploi directs. Parmi ces projets créés, le secteur des prestations de services arrive en première place avec 58 projets lancés, suivi ensuite par les secteurs du bâtiment et les travaux publics, l’hydraulique (41), l’industrie et maintenance (23), professions libérales (21), la pêche et l’agriculture (10) et l’artisanat (4). L’ANSEJ a financé également la création de cabinets médicaux et bureaux d’architectes. « Le montant du financement de ces 157 projet a dépassé les 915 millions DA, dont 60 millions relève de l’investissement de l’ANSEJ », nous précise-t-on en soulignant que « ce dispositif a financé, depuis l’ouverture de son antenne à Béjaïa, plus de 18 500 projets, lesquels ont généré pas moins de 44 300 postes de travail directs». Selon toujours notre source, «Les jeunes promoteurs ayant bénéficié de crédits avant mars 2011 sont concernés par une opération de rééchelonnement des crédits en 2018. Cette mesure supprime également les pénalités de retard dans le remboursement des crédits octroyés», en précisant que pas moins de « 250 promoteurs ayant sollicité un rééchelonnement de leurs dettes dont une vingtaine de dossiers ont été déjà transmis par l’ANSEJ de Béjaïa à des banques, pour élaborer de nouveaux échéanciers de remboursement à ces promoteurs ». Il faut dire aussi que beaucoup de jeunes ont recouru aux emplois temporaires créés par le dispositif de l’emploi de jeunes de la direction de l’Action sociale dans des programmes dit d’intérêts général, des emplois sans réelles incidences sur le quotidien de ces jeunes mais qui leur ont permis, quand même, d’acquérir une expérience. Dans le cadre du travail d’accompagnement des demandeurs d’emploi, l’agence de wilaya de l’emploi de la wilaya de Béjaia a également organisé, en 2018, une formation sur les techniques de recherche d’emploi, qui s’ajoute à la formation sur la rédaction d’un Curriculum Vitae et comment préparer un entretien d’embauche en vue d’optimiser ses chances de recrutement.

À propos Hocine Smaâli

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*