Accueil » Chronique » Point de Vue: Jeux méditerranéens Où en sommes–nous?

Point de Vue: Jeux méditerranéens Où en sommes–nous?

Oran s’est offert, avec mérite, le droit d’accueillir la 19ème édition des jeux méditerranéens qui auront lieu en 2021. Nous sommes donc, à deux ans, ou plus exactement à deux ans et demi de cette grande manifestation sportive, culturelle et de toute évidence économique et par dessus le marché, touristique. Une question que l’on se permet de poser aux instances chargées de la préparation de ce grand événement, qui fera certainement d’Oran pour quelques jours, le point culminant du bassin méditerranéen et de toute la région. Où en sommes–nous dans le processus des préparations? Je voudrais dire par là, les infrastructures désignées ou mise sur pied, afin d’accueillir cet événement sont-elles fin prêtes, ou bien les préparations font encore des grands pas vers la réalisation définitive et la réception ? Nous aurions aimé qu’il y ait un organisme, un porte-parole ou quelque chose comme ça, afin de munir les organes d’information, les citoyens Oranais et tous les algériens des dernières nouvelles sur les préparatifs. Nous sommes tous concernés par cette manifestation sportive et culturelle. La seconde question concernant cet événement, sera au sujet du niveau de la préparation de la ville d’Oran pour accueillir les centaines de sportifs, les dizaines de journalistes et les milliers de touristes qui vont affluer sur la ville pour participer à cette grande fête de l’humanité et de la fraternité entre les peuples. Les choses ne vont certainement pas se limiter aux seules compétitions ludiques, bien qu’elles soient la raison d’être de ces jeux.. Ça sera une occasion pour la ville de se faire une publicité à ses atouts touristiques et présenter à ses hôtes ses produits culturels. Pour ceux qui ignorent cette question ; Oran recèle des grands atouts touristiques et culturels qui ont besoin d’être mis à jour voire mis en valeur. Et, pour réussir cette entreprise- pour le moment utopique- il faudrait d’abord mettre un terme à la situation de désordre presque généralisé qui impose sont dernier mot dans les villes. Attention, ce n’est pas une chose aussi facile, comme l’on pourrait naïvement le supposer… les mauvais plis se sont tellement enracinés dans les esprits et dans les comportements au point où pour faire à Oran sa grande toilette, il faut un travail de titans. Une enveloppe de 48 milliards de da pour rendre la réalisation du village olympique et le complexe sportif possible, a été déboursée par les pouvoirs publics. Cette somme concernera également, quelques réhabilitations des infrastructures sportives, déjà existantes de la ville.. Je ne suis pas un expert en comptabilité pour savoir si ce «budget» sera suffisant pour la réalisation de ces projets. Seuls les résultats escomptés sauront nous donner satisfaction ou pas.

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*