Accueil » Économie » Journée d’etude sur les métiers de l’hôtellerie, la restauration et le tourisme: «Venez participer à la sélection des spécialités»

Journée d’etude sur les métiers de l’hôtellerie, la restauration et le tourisme: «Venez participer à la sélection des spécialités»

C’est en fait le cri de désespoir lancé, hier, à Alger par la directrice de la formation au niveau du ministère, en direction des hôteliers et des agences de voyage mais surtout en direction des entreprises du tourisme. Dans cette remarquable intervention, la directrice de la formation continue au niveau du département de Mebarki, a su dresser un tableau nu des besoins et des spécificités du secteur du tourisme par relever l’absence de compréhension et partant, de dialogue entre ces deux ministères par mettre l’accent sur ce qui est advenu être l’apprentissage dans le milieu de la formation professionnelle. Selon les propos de Mme Chergou qui n’étaient pas pour plaire au premier responsable des hôteliers, elle a néanmoins mis dos-à-dos les entreprises dans ce processus d’apprentissage. Pour elle, ceci doit impérativement se faire au niveau des entreprises et non pas au niveau CNFPA. Il s’agit en priorité de développer cette adéquation, affirme l’intervenante grâce à l’encouragement de l’option d’apprentissage et par contre, renchérit-elle, qu’on ne nous reproche pas ensuite de ne pas prendre en considération les besoins du ministère du Tourisme. En d’autres termes, elle situe la responsabilité dans la formation qui doit se faire sur le tas et qui prendra notamment en considération le recrutement de ces jeunes directement sans toutefois passer par l’agence de l’emploi qui est l’ANEM. Par contre, le ministère du Tourisme, rétorque-t-elle, est appelé à la participation de l’effort national grâce à l’encouragement de l’apprentissage qui est un modèle Allemand et système performant, des métiers du Tourisme vu que la nomenclature, poursuit Mme Chergou, du ministère de la Formation Professionnelle, vient de s’élargir surtout après l’adoption de la dernière loi sur la formation professionnelle par les 02 Chambres parlementaires. Enfin, elle conclut après cet appel lancé en direction des hôteliers et des agences de voyage, de prendre en considération les besoins des étudiants pour la sélection des spécialités et non pas les centres de formation professionnelle. En présence des responsables de la FNH, du HTT et du SNAV, les présents ont procédé à la signature de 02 conventions avec les hôteliers d’Alger et le centre de formation professionnelle de la Capitale pour la formation des jeunes dans les créneaux du tourisme au côté des centres déjà existants qui forment dans les spécificités du tourisme entre autres le tourisme local, passant par l’assiduité et la discipline, selon les intervenants, lors de la séance des débats, après que les 02 ministres aient quitté la salle. A son tour, le directeur du Tourisme de la wilaya de Tipaza a annoncé l’ouverture officielle du centre de formation en septembre 2019 qui prendra en charge 500 nouveaux stagiaires en internat parmi 2.000 jeunes pour la formation des métiers du tourisme. Cet institut, selon lui, s’ajoutera aux 20 établissements qui existent dans cette wilaya réputée pour son cachet touristique mais qui tarde à se mettre au diapason. Enfin, le directeur de la formation professionnelle clôturera cette rencontre par énumérer une série de recommandations. Pour M.Zeghnoun, il est impératif de recenser les attentes actuelles et futures des employeurs, mettre en place des dispositifs. Il est aussi urgent, selon lui, de proposer des solutions, de proposer une cartographie des données, de recueillir des données quantitatives et qualificatives et recenser les besoins réels en formation dans le domaine touristique, conclut-il, après la séance débats. Mohamed Mebarki, ministre de la Formation et de l’Enseignement Professionnel, a présidé, hier, à Alger avec le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, les travaux de la journée d’étude sur les métiers de l’hôtellerie, de la restauration et du tourisme.

À propos Nadira FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*