Accueil » Chronique » Pôle & Mic: La retraite source d’inquiétude!

Pôle & Mic: La retraite source d’inquiétude!

La retraite inquiète les vieux. Il parait qu’un déficit évalué à plus de 600 milliards les menace et, dans la foulée, promet des vertes et des pas mûres aux seniors. Cela devient un drame pour ceux qui ont cotisé toute une vie professionnelle et qui se retrouvent aujourd’hui avec l’épée de Damoclès suspendue au-dessus de leur tête. Qu’à cela ne tienne, ni réserves de change, ni rien du tout ne peut les prémunir contre ce risque, peut-être la planche à billets ou encore des cotisations tirées de n’importe où peuvent apporter l’embellie, mais là aussi ça va être dur, dur ! Il s’avère que le déficit n’est pas la banqueroute, toutefois, ça y ressemble comme deux gouttes d’eau. En termes économiques, déficit veut dire ce qui manque pour équilibrer les recettes avec les dépenses, mais là, où vont les dépenses, si elles proviennent des cotisations des travailleurs? Sauf s’il y a dans le payement des retraites, des déséquilibres qu’il faudrait penser résorber. C’est cet équilibre bancal qu’il faille juguler et remettre les choses en place. Sans cela, la Caisse des retraites aura à en pâtir du manque et les bénéficiaires d’un besoin d’argent pressant, et ainsi, la pauvreté ne fera pas de différence entre les personnes. Il y a certainement à avoir une attention soutenue envers les vieux qui ont donné sueur, eau, efforts et moult sacrifices pour qu’ils finissent leurs jours en se malmenant et en gémissant. Cela permet jusqu’à un certain degré, de revoir entre deux options, la plus idéale, et là encore, il y a des éléments qui ne souffrent aucune contestation, à ceci près, que l’on veuille ou pas, la retraite est sacrée pour les seniors et aussi pour les jeunes travailleurs qui gèrent leur carrière, bon an mal an, en espérant la finir comme ils l’ont commencée, c’est-à-dire, dans la sérénité. L’heure n’est pas à noircir le tableau, pour une raison ou pour une autre, mais à regarder avec l’objectivité nécessaire, parce que régler ce problème exige de la rigueur, et de plus, il n’en faut pas davantage pour sortir de l’ornière.

À propos M.DEGUI

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*