Accueil » Chronique » Point de Vue: L’alternatif !

Point de Vue: L’alternatif !

Quand tout le personnel de l’administration et les ministres ne parlent que de crise et de plans d’austérité, le citoyen ne sait plus à quel saint se vouer. Ils devraient se transcender et être un «peu» imaginatifs pour ne pas décevoir le mouvement associatif et la société civile quant à des festivités. A les croire, il faut tout arrêter. Or, c’est dans des moments pareils que l’Etat doit continuer par des mesures incitatives à motiver le citoyen à ne pas trop changer de coutume, à savoir continuer à acheter, sortir au restaurant et autres. Or, chez nous, on veut comme nous «castrer» et nous priver de joie. Oui, nous priver de joie, comme annuler des festivités, ne pas construire des lieux de distraction, ne pas «trop» subventionner, pour ne pas dire étouffer, les associations et le mouvement associatif, ne pas financer des projets socioculturels et autres. Au contraire, c’est dans de pareilles circonstances qu’en Occident, on multiplie les actions visant à «maintenir» la joie et à rassurer le citoyen. Chez nous, on ne semble pas mesurer l’ampleur du «takachouf» où des centaines de milliers d’emplois seront supprimés et des activités sportives et culturelles et/ou scientifiques annulées. Ce qui provoquera un malaise profond dans la société. Et quand il y a malaise et désespoir, le citoyen ou l’être humain se replie sur lui-même et sur sa société, ce qui arrange les affaires des intégristes de tout bord. C’est ce qui s’est passé vers la fin des années 80. Aujourd’hui, il faut trouver des solutions et/ou une alternative en axant sur l’investissement et redonner espoir au citoyen. Le «takachouf» devrait concerner la gestion «juste» et rigoureuse de l’argent, éviter le gaspillage et lutter contre la corruption. Le Pouvoir devra penser à verser une indemnité conséquente aux jeunes universitaires sans emploi et ceux qui seront poussés vers le chômage «forcé».

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*